Accueil
La taxe foncière va augmenter à Bourges à cause de l'inflation
Partager

La taxe foncière va augmenter à Bourges à cause de l'inflation

Un article rédigé par Guillaume Martin-Deguéret - RCF en Berry, le 24 février 2022  -  Modifié le 8 janvier 2024
Emissions spéciales Le conseil municipal de Bourges se penche sur le budget 2022

Le Conseil municipal de Bourges se réunit ce soir pour débattre des orientations budgétaires de 2022. La majorité souhaite "réparer la ville" : des enveloppes vont être consacrées à différents travaux pour remettre en état des chaussées ou des écoles.

La taxe foncière va également augmenter pour les berruyers, mais pas à cause de la municipalité.

Joël Allain, le maire-adjoint délégué aux finances à Bourges © RCF - Guillaume Martin-Deguéret. Joël Allain, le maire-adjoint délégué aux finances à Bourges © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.

C'est une session importante qui attend le Conseil municipal ce soir à Bourges. L'assemblée va débattre des orientations budgétaires pour 2022. Un budget de fonctionnement qui devrait s'équilibrer à 91,5 millions d'euros, soit une augmentation de 1,9 millions par rapport à 2021, avec près de 26 millions d'euros pour l'investissement.

 

 Un certain nombre de choses sont à rénover, à requalifier. Nos écoles, équipements sportifs, rues, trottoirs, bâtiments publics, éclairages...

Une dette grise à effacer


"Il faut réparer la ville !" : c'est le mot d'ordre de la majorité municipale pour ce budget 2022. Si la situation financière de Bourges reste tendue, avec une dette qui s'élève à 116 millions d'euros, il y a aussi ce que Joël Allain appelle la dette grise: « Notre patrimoine est en mauvais état », explique le maire-adjoint délégué aux finances. Il détaille : « Un certain nombre de choses sont à rénover, à requalifier. Nos écoles, équipements sportifs, rues, trottoirs, bâtiments publics, éclairages... C'est ce qu'on peut appeler la dette grise. »

 

L'ordre du jour du conseil municipal de Bourges © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.


La ville va donc flécher des enveloppes pour ces rénovations en 2022, et prévoit d'en faire de même pour les prochaines années. Par exemple, 3,2 millions d'euros seront consacrés aux écoles, 2,5 millions pour la voirie, ou encore 1,5 millions pour les stades. « On pourra qualifier sans doute notre budget 2022 de premier budget de réparation de la ville. Il s'agit de consacrer des enveloppes systématiquement à cet investissement du quotidien, qui a trop souvent été négligé durant les années passées » affirme Joël Allain. 


Fiscalité inchangée, mais taxe foncière qui augmente


Autre sujet important qui va impacter les berruyers : l'augmentation de la taxe foncière. Une situation sur laquelle la Mairie n'a pas de contrôle, puisqu'elle assure qu'elle ne touchera pas au taux durant le mandat, comme promis lors de la campagne. Le responsable, c'est l'inflation : « Ce que paient les berruyers, ce n'est pas un taux, c'est un produit, qui est le produit de la base par le taux. La base, elle dépend de la loi de finance qui est adoptée par l'Assemblée Nationale, et elle suit l'inflation. Cette dernière est de 3,4%, et donc les berruyers verront une augmentation de... 3,4% mais indépendante de la volonté municipale ». Une augmentation qui rapportera néanmoins « 1,2 millions d'euros supplémentaires » au budget.


Si le débat sur les orientations budgétaires 2022 aura lieu ce soir à Bourges, le vote de ce budget se déroulera lors d'un prochain Conseil municipal, le 31 mars. À noter qu'en plus de la dette financière et de la "dette grise", la Mairie doit composer avec sa "dette Covid", soit près de 6 millions d'euros depuis le début de la crise.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don