Accueil
La Russie promet des livraisons gratuites de blé à l’Afrique
Partager

La Russie promet des livraisons gratuites de blé à l’Afrique

Un article rédigé par Nina Droff - RCF, le 5 septembre 2023  -  Modifié le 5 septembre 2023

Le président russe Vladimir Poutine a promis ce lundi de livrer gratuitement du blé à six pays d’Afrique. Une stratégie pour étendre son hégémonie sur cette zone selon Arthur Portier. 
 

Photo de Marek Studzinski sur Unsplash Photo de Marek Studzinski sur Unsplash

Le Burkina Faso, le Zimbabwe, le Mali, la Somalie, l'Erythée et la République centrafricaine recevront gratuitement du blé

 

« Nous sommes sur le point de conclure des accords avec six Etats africains auxquels nous avons l'intention de fournir gratuitement des céréales dans les prochaines semaines » a annoncé officiellement Vladimir Poutine, à la suite d’une rencontre avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan. Il l’avait déjà évoqué en juillet après la fin de l'accord sur les exportations de céréales, qui permettait à l'Ukraine d'exporter librement.

 

La Russie va livrer gratuitement en céréales le Burkina Faso, le Zimbabwe, le Mali, la Somalie, l'Erythée et la République centrafricaine. La Russie a par ailleurs annoncé la mise en place de tarifs préférentiels avec l'Egypte, qui n'est autre que le premier importateur de céréales.

 

Poutine veut montrer que c’est lui le gentil et que ce sont les sanctions occidentales qui pénalisent le marché du blé

 

Le blé, nouvelle arme de la Russie en Afrique ?

 

Cette opération n'a rien d'humanitaire et renforce la position dominante de la Russie sur le marché du blé. « La Russie a fait du blé son arme. Elle a longuement développé son agriculture depuis les années 2010 et en a fait un vrai secteur stratégique », explique Arthur Portier, consultant pour Agritel, expert en géopolitique agricole. Avec ses tarifs compétitifs et de très bonnes récolte, la Russie conforte sa position de premier exportateur de blé.

 

L’objectif est aussi de mettre de son côté ces pays africains. « Même si les quantités livrées sont infimes pour le moment, c’est une guerre psychologique menées dans ces pays. Poutine veut montrer que c’est lui le gentil et que ce sont les sanctions occidentales qui pénalisent le marché du blé. », poursuit Arthur Portier. 

 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don