Accueil
La renaissance de l'Église catholique au Cambodge (4/4)
Partager

La renaissance de l'Église catholique au Cambodge (4/4)

Un article rédigé par Thierry Lyonnet - RCF,  -  Modifié le 2 juillet 2020
Contre courant La renaissance de l'Église catholique au Cambodge (4/4)
Dans un pays où quasiment tout le monde est bouddhiste, et croit au karma, au destin, l’Évangile change le regard de ceux qui s'en approchent. Reportage de Thierry Lyonnet.
RCF - Thierry Lyonnet RCF - Thierry Lyonnet

Grand, mince et dynamique, le père François Hemesdael est un jeune prêtre des MEP. Il vit dans la campagne cambodgienne, près de Kampong Cham, à l'est de Phnom Penh. Ce sont des chrétiens du petit hameau où il vit aujourd'hui qui lui ont demandé de venir guider leur petite communauté de croyants.

 


©RCF - Le père François Hemesdael

 

Témoignage d'un jeune khmer récemment convertis au christianisme : "Ce qui m'a fait choisir le christianisme, c'est l'amour que les chrétiens ont entre eux et en même l'amour qu'ils ont pour tous les autres. Dans la mentalité bouddhiste, tout dépend du karma: si on est riche c'est qu'on a fait quelque chose de bien dans une vie antérieure ; si on est pauvre ou malade c'est parce qu'on a fait quelque chose de mal. Chacun a son karma, on ne peut pas trop aider les autres car c'est leur karma, c'est leur destin."

 


©RCF - Danses traditionnelles khmers pendant une messe

 

Dans un pays où quasiment tout le monde est bouddhiste, et croit au karma, l'Evangile change le regard de ceux qui s'en approchent. Le père François Hemesdael témoigne d'une jeune femme handicapée pour qui le message du Christ apporte une libération. Il y a aussi cette femme pauvre qui avait peur de mourir et donc de devenir démon après sa mort, du fait de sa pauvreté. Le christianisme fait que l'on ne se sent plus prisonnier de son karma. "Même en nous, quand on souffre on a souvent la réaction de se dire Qu'est-ce que j'ai fait au Bon Dieu?", souligne le père François Hemesdael.

 


©RCF - Coiffure traditionnelle khmer

 

Reportage réalisé en novembre 2015, en partenariat avec les Missions étrangères de Paris

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don