Accueil
La renaissance de l'Église catholique au Cambodge (2/4)
Partager

La renaissance de l'Église catholique au Cambodge (2/4)

Un article rédigé par Thierry Lyonnet - RCF,  -  Modifié le 2 juillet 2020
Contre courant La renaissance de l'Église catholique au Cambodge (2/4)
Il y a 10 ans, Takéo avait des airs de bout du monde. Un petit village isolé du Cambodge où Mgr Olivier Schmitthaeusler a été envoyé par les MEP. Reportage de Thierry Lyonnet.
RCF - Thierry Lyonnet / Le centre pour personnes handicapées de Takéo RCF - Thierry Lyonnet / Le centre pour personnes handicapées de Takéo

"Quand je suis arrivé ici il y a 10 ans, on était dans les rizières ; le petit bâtiment qui servait plus ou moins d'église, je l'ai appelé Notre-Dame-du-Bout-du-Monde." Envoyé à vie au Cambodge par les Missions étrangères de Paris, le père Olivier Schmitthaeusler débute sa vie de prêtre missionnaire à Takéo, au sud de Phnom Penh. Un endroit paisible et reculé, où les maisons éparses donnent le sentiment d'être isolées.

 


©RCF

 

En 2001, il n'y a pas d'école maternelle à Takéo et le lycée public affiche 22% de réussite au bac. Le père Olivier Schmitthaeusler entreprend donc la construction de l'école Sainte-Thérèse, en 2002, puis du lycée Saint-François en 2003. Aujourd'hui il comprend six classes, de la Seconde à la Terminale. Les 640 élèves apprennent l'agriculture, la soie et le secrétariat. Tous viennent de la campagne.

 


©RCF

 

Paul, le premier chrétien. En 2001, le père Olivier Schmitthaeusler rencontre Paul. Il est khmer et le seul chrétien du village et de ses alentours. Aujourd'hui, toujours porté par sa foi et son amour du Christ, il fait vivre la communauté des 186 baptisés. Et va de village en village enseigner le catéchisme et rassembler les cinq autres communautés de la province de Takéo. "C'est lui le premier évangélisateur", s'exclame Mgr Olivier Schmitthaeusler, qui ajoute: "Les missionnaires ne sont pas des grands évangélisateurs, ils impulsent, poussent, aident à ce que la parole de Dieu puisse se faire chair, mais ce sont les chrétiens eux-mêmes qui sont les premiers évangélisateurs".

A Takéo, Mgr Olivier Schmitthaeusler a mis en place un projet de "développement intégral". Une école, un lycée et une université pour assurer l'éducation. Un centre pour les personnes handicapées. Une prise en charge également pour les malades du sida.

 


©RCF 

 

Reportage réalisé en novembre 2015, en partenariat avec les Missions étrangères de Paris

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don