Accueil
La plus grande fleur du monde vient d’éclore près de Nancy

La plus grande fleur du monde vient d’éclore près de Nancy

Un article rédigé par Alexandra Rey - Magali Santulli - RCF, le 12 juillet 2023  -  Modifié le 13 juillet 2023
Demain dans l'info Floraison imminente de la plus grande fleur au monde à Nancy

Après 30 ans de culture au sein du jardin botanique de Villers-Lès-Nancy, l’inflorescence de la plante Amorphophallus Titanum – Arum de Titan, a enfin pointé le bout de son nez dans l’après-midi du mardi 11 juillet. Une floraison qui était très attendue et qu’il est possible d’observer jusqu’au jeudi 13 juillet uniquement. 

La plus grande fleur du monde, l'Amorphophallus Titanum a éclos mardi 11 juillet 2023 dans le jardin botanique de Villers-Lès-Nancy. @Magali Santulli La plus grande fleur du monde, l'Amorphophallus Titanum a éclos mardi 11 juillet 2023 dans le jardin botanique de Villers-Lès-Nancy. @Magali Santulli

C’est un événement inédit qui se déroule actuellement au jardin botanique de Nancy à Villers-Lès-Nancy. L’Arum de Titan ou encore le Pénis de Titan, de son nom scientifique Amorphophallus Titanum a éclos mardi 11 juillet.

 

Pour le directeur du jardin Frédéric Pautz, c’est une immense joie après tant d’années de patience : « Ça fait 30 ans qu’on attendait cet événement, et l’Arum de Titan a décidé de fleurir cette année ». Une attente qui sera récompensée que très brièvement. En effet, la fleur ne reste visible que durant 72h au maximum.

 

Le jardin est ouvert en continu de 8h à 21h les 12 et 13 juillet, avec une équipe renforcée, pour qu’un maximum de personnes puisse en profiter. « La fleur va très vite faner. Ensuite, une nouvelle feuille va sortir dans quelques mois, puis peut-être que dans deux, trois, cinq ans, la plante fleurira à nouveau. » précise le directeur. Une chance pour ceux qui l’auront ratée de vivre l’expérience dans quelques années. 

 

Arum de Titan, qui es-tu ?

 

« Une odeur de viande pourrie. » Si cette description vous parle, alors vous connaissez une des caractéristiques principales de l’Arum de Titan. Cette fleur est pollinisée par des coléoptères à la différence de la plupart des plantes qui choisissent les abeilles ou les papillons comme pollinisateurs. L’Arum de Titan troque donc les bonnes odeurs, pour une stratégie plus particulière : une odeur et une couleur de corps en décomposition, ce qui lui vaut le surnom de « fleur de cadavre ». 

 

C’est au cœur de la forêt tropicale de l’île de Sumatra, en Indonésie, que le botaniste italien Odoardo Beccari a découvert l’Arum de Titan en 1878. Composé d’un tubercule qui devient de plus en plus gros, celui que l’on peut voir à Villers-Lès-Nancy fait 33kg. « Une énergie extrêmement forte se trouve dans ces tubercules. Ils peuvent produire des feuilles qui mesurent jusqu’à quatre mètres de hauteur et qui peuvent vivre plus d’une année. » explique Frédéric Pautz. Habitué à vivre dans des sous-bas assez humides, la fleur a besoin d’une température constante de 24°C et une importante humidité.

 

Une plante menacée d’extinction

 

La floraison relève d’un exploit pour une plante comme celle-ci, et pour cause, sa fragilité. Selon Frédéric Pautz, ses différentes particularités en font sa rareté : « Cette plante est très difficile à cultiver, on doit lui donner de l’eau à des moments précis, elle peut être attaquée par des parasites, etc. Elle est très fragile, le fait d’arriver à la floraison est un travail de longue haleine, le fruit d’une gestion particulière. »

 

Menacée dans son milieu naturel, l’Arum de Titan n’est visible que sur Sumatra et dans les jardins botaniques qui ont su la conserver. Selon l'association WWF, entre 65 et 80 % des forêts de Sumatra ont déjà été détruites par principalement les plantations de palmiers à huile et l'exploitation forestière. L’importante déforestation qui a lieu sur l’île menace non seulement cette plante, mais aussi la faune présente.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

Demain dans l'info © RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Demain dans l'info

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don