Partager

La passion selon Tibhirine : redécouvrir l'amitié islamo-chrétienne

Un article rédigé par Yves Thibaut - 1RCF Belgique, le 14 mars 2023  -  Modifié le 14 mars 2023
Comm D'ab La passion selon Tibhirine : redécouvrir l'amitié islamo-chrétienne
Partager

Redécouvrir la spiritualité et l'offrande des 7 religieux trappistes du Mont de l'Atlas est le projet du metteur en scène Pascal Joumier. A travers le spectacle musical "La passion selon Tibhirine", lui-même et ses comédiens nous replongent dans les dialogues de l'amitié islamo-chrétienne prônée par les moines assassinés en 1996.

©La passion selon Tibhirine ©La passion selon Tibhirine

En tournée en Belgique pour deux représentations les 10 et 11 mars derniers, à l'abbaye de la Cambre et à la collégiale de Dinant, Stéphane Joumier, metteur en scène, et son équipe, ont pu faire découvrir aux belges ce spectacle musical et spirituel. 

 

Un fait d'actualité comme mise en route

 

C'est en mars 1996 que les 7 trappistes de Tibhirine au Mont de l'Atlas en Algérie sont assassinés dans des circonstances qui restent indéterminées aujourd'hui encore. Un fait qui va créer une onde de choc en France et ailleurs. Loin de tout et proche de l’essentiel, ces frères cisterciens vivaient la dimension fraternelle «en assurant une présence contemplative et priante en milieu musulman» dont le supérieur frère Christian de Chergé avait eu l’intuition au contact d’un ami algérien. 


Présents depuis 1938 sur les lieux, les religieux avaient apporté à la population un soutien matériel et spirituel très forts. Mais les années 1996 furent marquées par la guerre civile en Algérie. Les religieux n’ignoraient pas les risques liés à la présence de groupes islamistes armés dans leur région. Malgré les divers encouragements à quitter les lieux, et aussi des menaces de ces groupes armés, les frères avaient choisi de rester pour témoigner comme le Christ jusqu’au bout. Deux mois après leur enlèvement, un communiqué annonça leur mort.

 

C'est un fait qui m'a touché ; un jour je me suis dit que je ferais quelque chose sur le sujet ! 

 

Leur mort est un déclic pour l'avignonnais Stéphane Joumier, comédien et metteur en scène. Il aura l'intuition qu'un jour il mettrait en scène le récit de la vie de cette communauté exemplaire dans le don d'elle-même pour l'annonce de la foi. Il choisit de rencontrer les familles des religieux et de reprendre dans la mise en scène 80% des écrits spirituels de ces derniers. 

 

 

Des églises et des monastères pour décor

 

 

La vie de prière constituait l'activité principale des cisterciens. Dans une église, c'est chaque fois "un nouveau lieu à sentir, à éclairer et c'est aussi un lieu de prière dans lequel on sent leur présence". Bien que chacun des comédiens ne soit pas nécessairement croyant, il y a au coeur de l'Echo du Soleil une formidable cohésion fraternelle et spirituelle. 

 

Accompagnés par la voix de Valéria Florencio - symbolisant la présence de Marie - et par Joseph Naffah qui interprète   Mohamed, l'ami de frère Christian, 3 frères de la communautés sont incarnés par les comédiens : frère Christian, prieur, frère Luc et frère Christophe. 

 

Depuis que l'ensemble rencontre de bons succès lors de ses déplacements démarrés en 2019, ils poursuivent maintenant leur route afin de mieux faire découvrir l'héritage spirituel et interreligieux qu'ont laissé pour toujours les moines de Tibhirine. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don