Accueil
« La parole est dans le pré », un événement à destination des jeunes par l'UEPAL
Partager

« La parole est dans le pré », un événement à destination des jeunes par l'UEPAL

Un article rédigé par Adrien Beaujean - RCF Alsace, le 2 juin 2022  -  Modifié le 2 juin 2022
Les Trois Questions · RCF Alsace « La parole est dans le pré », un événement à destination des jeunes par l'UEPAL

« La parole est dans le pré ». Non, ce n’est pas le nom d’une nouvelle émission télévisée, mais celui d’un événement organisé du 4 au 6 juin par l’UEPAL, à destination des jeunes, dans le pré de la ferme des Carrières, à Pfaffenhoffen dans le Bas-Rhin. Marianne Renaud, pasteur de l’UEPAL au sein du service « dynamique jeunesse », nous en parle.

DR DR

Adrien Beaujean: « La parole est dans le pré » ça va concerner beaucoup de jeunes de l’UEPAL. Concrètement, qu’est-ce que c’est?

Marianne Renaud: C’est un grand rassemblement de jeunesse, donc jusqu’à 500 jeunes et quelques bénévoles dans le pré pour trois jours et deux nuits, se rassembler, parler, vivre des animations autour d’une thématique qui est cette année : « choisir la vie ».

 

A.B: Alors « choisir la vie » au niveau de la parole des jeunes, c’est quoi le choix de la vie qu’ils peuvent faire aujourd”hui?

 

M.R: C'est un peu la grande question… Un jeune qui sort d’une période Covid où tout a été mis entre parenthèses, en pause pour lui, comment est-ce que l’on choisit la vie, qu'est-ce qui fait que l’on se sent vivant? Alors un jeune il va répondre quelque chose de l’ordre de “ce sont mes amitiés qui me font me sentir vivant, c’est quand je passe un bon moment avec ma famille” et j’espère bien que ce moment de « la parole est dans le pré » soit un grand moment de vie pour eux!

 

A.B: Comment ça va s’organiser? Les jeunes vont rester là-bas trois jours et deux nuits, où est-ce qu’ils seront logés, comment ça va se passer d’un point de vue organisationnel?

 

M.R: Ils vont camper, donc on va installer des villages de tentes avec de grands chapiteaux pour les événements principaux qui rassemblent tout le monde.

 

A.B: Ce sont des jeunes qui viennent de tous horizons? Ce sont surtout des jeunes qui sont investis, motivés par ces questions là.

 

M.R: Ce sont des jeunes entre 13 et 17 ans, qui arrivent de l’UEPAL, c’est-à-dire d’Alsace, de Moselle, et qui suivent pour un certain nombre du catéchisme ou qui, à l’issue du catéchisme, on envie de continuer de vivre des choses en Église, en groupes de jeunes, des rencontres. Donc c’est très important d’avoir des moments festifs pour se retrouver, pour entretenir cette envie justement de vivre en Église.

 

A.B: C’est un accent fort qui est mis aussi sur la jeunesse ce genre d’événement? On sait il y a une crise vocationnelle qui touche à peu près tous les cultes aujourd’hui dans notre société, c’est aussi important pour vous de remettre la jeunesse au cœur des enjeux?

 

M.R: Alors c’est très important et je crois que pour des jeunes c’est aussi très important de se sentir en nombre, de constater que nous ne sommes pas seuls dans notre petit groupe de jeunes, nous sommes ensemble et c’est très dynamisant, enthousiasmant. 

 

A.B: Là ça permet aussi de se retrouver voire même de se rencontrer, de découvrir de nouvelles personnes, c’est aussi ça l’un des atouts de ce genre d’événement?

 

M.R: C’est un endroit effectivement on crée beaucoup de liens, beaucoup de contacts qui peuvent amener aussi à monter d’autres projets ensemble. Je crois que le premier des objectifs c’est d’abord de vivre vraiment ensemble ce temps, être sur un pré ça veut dire aussi d’être coupé des réseaux sociaux, d’un certain nombre d’habitudes… Et puis ensuite bien sûr de cultiver l’envie de vivre en Église. Ce n’est pas toujours facile pour un jeune de trouver sa place, et donc simplement la place elle est offerte, chaque jeune peut contribuer à rendre l’événement magnifique.

 

A.B: Alors c’est « la parole est dans le pré » il y aura certainement aussi de l’amour évidemment dans la parole, mais c’était aussi un petit clin d'œil à cette émission, c’était peut-être aussi pour fédérer les gens ou pour attirer plus de jeunes?

 

M.R: Tout à fait, ce clin d'œil est d’ailleurs pour la génération des parents qui se trompent et qui disent : “on envoie nos jeunes à “l’amour est dans le pré” ” !... C’était effectivement pour fédérer et faire un petit clin d'œil. L’humour c’est quelque chose d’assez important quand on travaille avec la jeunesse !

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don