Accueil
La liberté, au coeur de l'université d'été d'Acteurs d'avenir
Partager

La liberté, au coeur de l'université d'été d'Acteurs d'avenir

Un article rédigé par Pauline de Torsiac - RCF,  -  Modifié le 28 août 2019
"La liberté, pour quoi faire ?" Cette interrogation de Georges Bernanos est au cœur de l’université d’été de l’association Acteurs d’avenir.
Acteurs d'avenir Acteurs d'avenir

Depuis dimanche, et jusqu’à jeudi, se tient à Dourdan, dans l’Essonne, l’université d’été de l’association Acteurs d’avenir. Cette année, le thème retenu est la phrase de Georges Bernanos, prononcée au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale : "la liberté, pour quoi faire ?". L’objectif de ce rendez-vous est de former les étudiants et les jeunes pros humainement et spirituellement, en leur montrant comment rester pleinement libres, tout en exerçant des responsabilités.

"Acteurs d’avenir est une association qui a pour vocation de former les jeunes qui se lancent dans le monde professionnel, et qui permet à la fin de l’été, de se former humainement, professionnellement et spirituellement sur un thème donné. L’objectif est à l’aune des témoignages des dirigeants chrétiens d’aujourd’hui, de former les dirigeants chrétiens de demain" explique Marguerite Hedde, l’une des organisatrices de l’évènement.

"On s’est rendu compte que le thème de la liberté est encore largement d’actualité. En 1947, Bernanos mettait en garde la jeunesse contre la toute-puissance de la technologie, des marchés. Aujourd'hui on se rend bien compte que cette question est toujours d’actualité, et qu’il y a un risque de la mort de notre civilisation. Comme l’objectif d’Acteurs d’avenir est de réveiller la jeunesse, on s’est dit que cette thématique était bienvenue" ajoute-t-elle.

Cette dernière précise que les jeunes qui s’inscrivent sont en demande d’enseignement et d’éclairages avant de se lancer pleinement dans la vie professionnelle. "Ils ont une soif de se former, un intérêt pour le fait de s’engager. Certains viennent aussi de manière plus neutre, sans avoir réfléchi à ces questions. Mais ce qui est sûr c’est que ces sessions peuvent déclencher des déclics chez ces jeunes-là, à travers les témoignages qu’ils vont entendre" conclut Marguerite Hedde.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don