Accueil
La ​​​​​​​Légion d’honneur pour l’experte caennaise des coronavirus

La ​​​​​​​Légion d’honneur pour l’experte caennaise des coronavirus

Un article rédigé par Aubert Guinamard - RCF Calvados-Manche, le 11 octobre 2021  -  Modifié le 9 janvier 2024
3 questions à La Légion d’honneur pour l’experte caennaise des coronavirus

La scientifique normande Astid Vabret a reçu vendredi 8 octobre, la plus haute distinction française. Ce sont près de 30 années de recherches sur les coronavirus et sa mobilisation durant la crise sanitaire qui sont félicitées.

Université de Caen-Normandie Université de Caen-Normandie

« Je ne suis pas tombée amoureuse des coronavirus, mais c’est tout comme », plaisante d’une voix timide Astrid Vabret. Ce vendredi 8 octobre, la cheffe du service de virologie du CHU de Caen a été décorée de la Légion d’honneur. Malgré ses airs discrets, la cérémonie de remise de médaille a attiré de nombreuses personnalités. Le président de l’Université, Lamri Adoui, le doyen de la Faculté de Médecine, Emmanuel Touzé, la professeure et chevalière de la Légion d'honneur, Anne Dompmartin-Blanchère… Preuve de l’aura qu’a acquise la scientifique. 



 

Astrid Vabret décrypte les coronavirus depuis 20 ans

 

C’est à partir de la fin des années 1990, que la scientifique tourne ses recherches sur les coronavirus. Alors sous la direction de François Freymuth, professeur de bactériologie-virologie, la jeune chercheuse prend le sujet « à cœur et à corps ». Astrid Vabret s’y consacre pleinement dans le laboratoire du centre hospitalier universitaire de Caen. Son objectif : démontrer les liens entre les coronavirus animaux et humains.

 

Mais le sujet n'apparaît pas encore comme une priorité auprès des autorités scientifiques. « Les premiers financements ont été difficiles à trouver », souligne-t-elle. Il faut attendre quelques années pour que la transmission des coronavirus devienne un enjeu crucial pour la santé. Pandémie de SRAS dans les pays d’Asie en 2003, puis MERS au Moyen-Orient en 2012… Les études que mène la scientifique caennaise apparaissent rapidement comme un domaine d'avenir. 



 

Un investissement personnel remarquable, durant la crise sanitaire

 

Dès les premiers mois de l’année 2020, la propagation de la COVID-19 s’impose comme un défi majeur qui va concentrer, de manière inédite, les efforts des scientifiques. Les équipes du laboratoire d’Astrid Vabret qui jouissent d’une renommée nationale dans l’étude des coronavirus se retrouvent mobilisés. Les effectifs sont multipliés pour recevoir les prélèvements effectués sur les patients du CHU. « On a tous eu la tête sous l’eau », se souvient la responsable, « le laboratoire était ouvert 7 jours sur 7 pour assurer les diagnostics ». 

 

Durant la crise sanitaire, Astrid Vabret multiplie aussi les prises de parole sur les plateaux de télévision et de radio régionales. Elle s'applique à rappeler l’importance de la vaccination de la population pour contenir l'épidémie. « Beaucoup de sollicitations par les médias », soulignent ses collègues, mais « c'est un métier où il faut répondre présent quand on est appelé », rétorque Astrid Vabret.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don