Accueil
"La lampe est apportée pour être mise sur le lampadaire..." (Mc 4, 21-25)
Partager

"La lampe est apportée pour être mise sur le lampadaire..." (Mc 4, 21-25)

RCF,  -  Modifié le 28 janvier 2021
Prière du matin "La lampe est apportée pour être mise sur le lampadaire..." (Mc 4, 21-25)
"La lampe est apportée pour être mise sur le lampadaire. La mesure que vous utilisez sera utilisée pour vous" Méditation de l'évangile (Mc 4, 21-25) par le père François Lestang Chant final: "Père, seigneur du ciel et de la terre" par la communauté de l'Emmanuel
michal-galezewski-UNSPLASH michal-galezewski-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
Jésus disait à la foule :
« Est-ce que la lampe est apportée
pour être mise sous le boisseau ou sous le lit ?
N’est-ce pas pour être mise sur le lampadaire ?
Car rien n’est caché,
sinon pour être manifesté ;
rien n’a été gardé secret,
sinon pour venir à la clarté.
Si quelqu’un a des oreilles pour entendre,
qu’il entende ! »
Il leur disait encore :
« Faites attention à ce que vous entendez !
La mesure que vous utilisez
sera utilisée aussi pour vous,
et il vous sera donné encore plus.
Car celui qui a,
on lui donnera ;
celui qui n’a pas,
on lui enlèvera même ce qu’il a. »
 
Source : AELF

Méditation Père François Lestang

Chaque matin et chaque soir, le peuple d’Israël prononce ces mots : « Ecoute, Israël, le Seigneur notre Dieu est l’Unique ». Ecoute ! C’est à la fois un impératif pour soi, mais aussi pour l’autre. Chaque Juif se reconnaît appelé à écouter ; mais en le proclamant il rappelle aussi à qui l’entend que cet appel est pour tous : écoutez !
Cette écoute, elle débouche d’abord sur une proclamation, celle de l’unicité de Dieu, et puis elle se prolonge en un engagement, celui d’aimer Dieu de tout son cœur, de toute son âme, de toute sa force. J’écoute, et je peux parler ; j’écoute, et je m’engage à aimer.
Mais que se passe-t-il si je n’écoute pas, ou plutôt si je ne suis pas attentif dans mon écoute, que ce soit l’écoute de Dieu ou celle de mon prochain ? Alors les mots qui me sont pourtant adressés glissent sans me faire résonner ; j’ai beau les avoir entendus, je ne les ai pas écoutés, et au fond je les ai perdus. Comme le dit Jésus, celui qui n’a pas, on lui enlèvera même ce qu’il a ; les paroles que j’aurais pu écouter, et qui peut-être auraient ouvert en moi un espace de réponse, en parole ou en actes, elles ne sont plus en ma possession, elles me sont enlevés.
Que le Seigneur me donne aujourd’hui la grâce d’une oreille ouverte à la rencontre, à ce trésor de lumière que peut m’apporter l’écoute de Dieu dans le silence d’un moment de prière, ou l’écoute des personnes que je rencontrerai aujourd’hui, pour qu’ayant écouté, je puisse moi aussi parler et agir, et bénir Dieu notre Père, le Dieu unique.
 
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

©RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Prière du matin

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don