Accueil
Nancy : la Galerie Poirel, carrefour de la culture et du sport
Partager

Nancy : la Galerie Poirel, carrefour de la culture et du sport

Un article rédigé par Emma Guillaume - RCF Lorraine Nancy, le 21 mars 2024  -  Modifié le 21 mars 2024

Dans le sillage de l'excitation suscitée par les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, la Galerie Poirel de Nancy accueille actuellement deux expositions qui explorent la convergence entre le sport et l'art : Starting Blocks et Xtreme Sport.

« Paralympisme » d’Yves-Marie Quemener // © Emma Guillaume « Paralympisme » d’Yves-Marie Quemener // © Emma Guillaume

Coup d’envoi du premier festival international de la photographie sportive à Nancy ; l’exposition Starting Blocks célèbre diverses disciplines comme la natation, le rugby ou la lutte, capturées à travers l'objectif de dix photographes professionnels et vingt amateurs passionnés.

 

Sous l'égide de la Ville de Nancy et du Nouvel Observatoire Photographique du Grand Est, le projet réunit 90 clichés allant de l’image d’émotion à des moments humoristiques. Jean-Yves Camus, commissaire d’exposition chargé des publics et de médiation au Nouvel Observatoire Photographique du Grand Est, souligne la diversité des approches visuelles : « On a recherché la qualité esthétique et la singularité. C’est pourquoi il y a à la fois des artistes plasticiens, mais aussi des photographes documentaires. D’autres sont davantage axés sur la pratique sportive déterminée, comme Francis Bompard, spécialiste de la photographie de ski. Le travail d’Édouard Salmon est aussi intéressant : il a utilisé le drone pour nous donner une vision graphique du sport ».

 

Pour Serge Raineri, adjoint au maire de Nancy délégué au développement du sport, l’objectif est de susciter une réflexion chez le grand public : « On aimerait amener le public qui ne passe pas son temps dans des gymnases ou dans des stades à se questionner sur l’exploit sportif, sur le geste, sur ce qu’on présente ici, pour que chacun puisse se forger une opinion sur le sport et ce qu’il représente ». Ainsi, la présentation a obtenu le label "Olympiade Culturelle".

 

L'art et la société se rencontrent sur le terrain Xtreme Sport

 

Xtreme Sport est le second projet proposé par la Galerie. Son concept : l'ENSAD - École Nationale Supérieure d'Art et de Design de Nancy - et la galerie d’art nancéienne My Monkey - qui fête ses vingt ans cette année - s'affrontent sur le terrain de Poirel, à travers une sélection d'une vingtaine d'artistes issus de leurs écuries respectives, autour de la thématique du sport, mais pas que. 

 

Morgan Fortems, directeur de la galerie My Monkey, a voulu intégrer un angle plus conceptuel : « Xtreme Sports est une exposition collective autour du thème du sport. Mais ici, le sport est surtout vu comme une analogie de la société et du monde de l’art, avec la notion de persévérance, l’acharnement par exemple ou encore le travail d’équipe. Il y a des œuvres qui représentent vraiment le sport. Mais à travers ça, on va parler de questions politiques ou sociétales, et inversement. [...] L’exposition interroge également notre rapport au corps et à la performance. Individuel, collectif, ludique, loisir, exploit, persévérance, bien-être ; le sport est dévoilé sous différents aspects ».

 

L’arène omnisports invite les visiteurs à participer activement à cette expérience, à travers des parcours interactifs, des ateliers, du e-game et même des activités physiques telles que le tir à l'arc. « On voulait que cela soit une exposition joyeuse, dans laquelle le spectateur est mis à contribution et mis en dynamique » explique Christelle Kirchstetter, directrice de l'ENSAD Nancy.


 

Starting Blocks fermera ses portes le 31 mars à la Galerie Poirel. L’exposition sera ensuite délocalisée à Vandœuvre-lès-Nancy. Le projet terminera sa course à Nancy Thermal à partir du mois de mai. De son côté, Xtreme Sport est à découvrir jusqu'au 23 juin à la Galerie Poirel. Entrée gratuite, tout public.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don