Accueil
La détresse des étudiants pendant la crise sanitaire
Partager

La détresse des étudiants pendant la crise sanitaire

RCF Lyon,  -  Modifié le 8 décembre 2020
L'invité de M Comme Midi · RCF Lyon La détresse des étudiants pendant la crise sanitaire
Le Dr Caroline Combes, directrice du Centre de santé de l'université Lyon 1, revient sur la détresse à laquelle des étudiants font face pour leur premier semestre universitaire.
Tumisu de Pixabay Tumisu de Pixabay

C'est la fin du premier semestre pour les étudiants de l'enseignement supérieur.
Pour eux, le confinement est arrivé rapidement et ils ont été doublement "punis", en se retrouvant enfermés d'une part, et vecteurs de la contamination d'autre part, à l'issue des évènements festifs de leur rentrée.

Le sujet de la santé mentale des étudiants préexistait, mais la crise sanitaire ne fait que révéler et amplifier les problématiques individuelles de chacun : structure familiale déficiente, manque de liens sociaux, problèmes financiers etc.

Le rôle des acteurs de l'enseignement supérieur revient à identifier les étudiants les plus en souffrance (matérielle ou psychologique) et à mettre en place un réseau de prise en charge.
Sont ainsi mobilisés un certain nombre d'institutions : associations d'étudiants, fédération étudiante telle que la gaelis, centres de santé des universités, enseignants eux-mêmes.

Un service d'écoute téléphonique a été mis en place, intitulé nightline 
C'est un dispositif ancré dans les établissements : des étudiants bénévoles organisent une écoute téléphonique le soir, de 21h à 2h du matin, au numéro 04 85 30 00 10

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don