Accueil
"La Dame de pierre", un spectacle "très grand format" sur la cathédrale Notre-Dame de Paris

"La Dame de pierre", un spectacle "très grand format" sur la cathédrale Notre-Dame de Paris

Un article rédigé par Pauline de Torsiac, Odile Riffaud - RCF, le 30 juin 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023
L'actu chrétienne "La Dame de Pierre" le spectacle hommage à Notre dame de Paris

Il fallait un projet ambitieux pour raconter les 800 ans de l'histoire de Notre-Dame de Paris. "La Dame de Pierre", actuellement à Paris avant une tournée dans plusieurs villes de France, est un spectacle "très grand format", une véritable fresque historique qui mobilise près de 100 comédiens sur scène. L'envie de son créateur est de faire connaître et aimer ce joyau de notre patrimoine.

Le spectacle "La Dame de pierre" est une grande fresque qui raconte l’histoire de Notre-Dame de Paris ©La Dame de pierre Le spectacle "La Dame de pierre" est une grande fresque qui raconte l’histoire de Notre-Dame de Paris ©La Dame de pierre

C’est le spectacle événement de ce début d’été. "La Dame de Pierre" arrive au Palais des Congrès de Paris, du 30 juin au 2 juillet. Il sera ensuite présenté dans plusieurs villes comme Nantes, Lyon, Bordeaux ou Lille, dès l’automne prochain, et jusqu’en 2025. 

 

Un déclic au moment de l'incendie de Notre Dame

 

C’est l’incendie de Notre-Dame, en avril 2019, qui a donné l'idée à Corentin Stemler, auteur et metteur en scène du spectacle. "Quand j’ai vu l’émoi qui avait été provoqué dans la société par l’incendie de Notre-Dame, je me suis dit : En fait tout le monde est attaché à cette cathédrale ! C’était assez impressionnant à voir et pour autant, on ne connaît pas forcément bien cette histoire."

 

 

On montre à la fois la dimension historique mais aussi la dimension spirituelle de Notre-Dame de Paris

 

 

Un spectacle "très grand format"

 

"La Dame de pierre" est une grande fresque qui raconte l’histoire de Notre-Dame de Paris, depuis sa construction jusqu’à aujourd’hui, soit 800 ans d’histoire. "On se retrouve plongé dans le chantier de la cathédrale ou alors au milieu de la Révolution française. Il y a aussi parfois des scènes beaucoup plus contemplatives aussi parce qu’on montre à la fois la dimension historique mais aussi la dimension spirituelle de Notre-Dame de Paris."

 

Et pour faire connaître cette histoire, rien n’est trop grand ni trop beau. Produit par l’association Symphonia Productions, ce spectacle immersif a nécessité quatre ans de travail. Il mobilise 200 bénévoles et près de 100 comédiens sur scène… Pour Corentin Stemler, c’est un peu le spectacle de la démesure. "C’est un spectacle qui est très grand format, on a dû créer 450 costumes… on a un décor assez gigantesque qui fait 200 mètres carrés, on a un orchestre de 40 musiciens."

 

Pour confectionner le décor de 10 mètres de haut, qui représente les trois portails de Notre-Dame et la galerie des rois, les équipes ont pu récupérer plusieurs chutes de bois ayant été utilisées pour la reconstruction de la charpente de Notre-Dame de Paris, confiée aux Ateliers Perrault. Tout un symbole ! "Ça fait évidemment un clin d’œil, un lien entre la reconstruction matérielle de Notre-Dame de Paris, décrit Corentin Stemler, et puis nous, une restauration de Notre-Dame qu’on veut faire plus dans les consciences et dans les cœurs."

 

 

→ À LIRE : Calvaires, églises, abbayes : comment entretenir et restaurer le patrimoine ?
 

 

Faire aimer Notre-Dame comme l'a fait Victor Hugo...

 

Le spectacle fait aussi la part belle aux grands noms de notre histoire qui ont œuvré pour Notre-Dame de Paris, comme Maurice de Sully, Louis XIII, Viollet-le-Duc ou Victor Hugo. Ce dernier a même été une véritable source d’inspiration et "la vraie raison pour laquelle on fait ce spectacle", confie Corentin Stemler. "Quand il avait une trentaine d’années, jeune poète, romancier, Victor Hugo découvre Notre-Dame de Paris qui était dans un état lamentable, il y avait des fissures, elle n’était pas du tout entretenue, elle aurait pu disparaître. Il a eu une intuition géniale, il s’est dit je vais écrire un roman parce que si j’arrive à faire aimer cette cathédrale peut-être qu’on aura envie de la sauver !" À sa suite, Corentin Stemler et son équipe veulent faire connaître et aimer l’édifice. "On pense aussi que si on demain on veut défendre notre patrimoine, il faut apprendre à le connaître, et si on apprend à le connaître on apprendra aussi à l’aimer."

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don