Accueil
La crèche, c'est le monde
Partager

La crèche, c'est le monde

RCF,  -  Modifié le 1 juillet 2021
La crèche est le reflet de notre vie: elle représente le lieu où Dieu s'est incarné. Le P. Jacques Nieuviarts propose ses réflexions autour de la crèche et du sens de Noël.
podcast image par défaut

Ce matin, je regarde la crèche. La lumière de Noël ne s’est pas éteinte. On ne peut éteindre la lumière de Noël, quels que soient les vents du monde. Et il est mille crèches, la vôtre, la mienne, et tant d’autres. Il nous faut les regarder, comme un discret reflet de nos vies.

 

 

Notre vie a un prix infini

Je pense aux crèches provençales, dans lesquelles il y a des santons. Tous les métiers y sont représentés, et la vie du village, celle de nos villes, avec tout le meilleur, et aussi les défauts, les ratés que l’on connaît bien, les conflits de voisinages, les réputations établies, parfois un peu rapidement, mais tenaces...

La crèche, où qu’elle soit, c’est un reflet de notre vie, c’est le monde. Car c’est le monde, le lieu de l’incarnation de Dieu. L’évangéliste Jean, dès la première page de son Évangile, a ces mots étonnants : 'Le Verbe - c’est-à-dire Dieu - s’est fait chair, il est devenu l’un de nous.' Et Jean ajoute : 'il a planté sa tente au milieu de nous'. Cela vaut la peine d’ouvrir les yeux, de porter attention à la vie, à tous, la mienne, la vôtre, celle du monde, puisque Dieu a planté sa tente au milieu de nous. Notre vie, la vie de chacun, a un prix infini.
 

 le chemin de Noël

'La plus belle crèche, c’est celle de ton cœur !' La crèche nous renvoie à la Bible, bien-sûr. En Galilée, l’ange a déposé en Marie une parole inouïe, et elle a cru. Puis ce fut le temps de l’attente, imminente. On connaît la suite. Le recensement ordonné par l’empereur Auguste, pour calculer en particulier l’impôt des peuples placés sous sa coupe. Marie est donc partie en hâte avec Joseph vers Bethléem, puisque Joseph est de la lignée de David, la tribu de Juda, sur laquelle repose la promesse messianique.

Mais la naissance, ici, est une naissance de pauvre. Et Marie, dit le récit de la Bible, emmaillote l’enfant et le couche dans une mangeoire, car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune. On ne nous parle pas de crèche, ni d’étable, mais d’une mangeoire, comme pour nous faire comprendre qu’un jour ce Messie sera donné en nourriture. Oui, c’est cela le chemin de Noël.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

Émission Noël et la marche à l'étoile : un autre récit de Noel © RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Noël et la marche à l'étoile : un autre récit de Noel

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don