Partager

La cathédrale de fils à Angers : la symbolique du miroir

Un article rédigé par RCF - RCF Anjou,  -  Modifié le 17 janvier 2018
Depuis quelques semaines, la chapelle du château d'Angers abrite une cathédrale de fils, une oeuvre de l'artiste Olivier Roller, pleine de symbolique.
La cathédrale de fil dans la chapelle du château d’Angers © Olivier Roller / exponaute La cathédrale de fil dans la chapelle du château d’Angers © Olivier Roller / exponaute

L'oeuvre éphèmère d'Olivier Roller exposée au château d'Angers évoque l'architecture traditionnelle des cathédrales médiévales en croix latine. Elle est composée d'une structure métallique, où s'entrelacent 10 kilomètres de fils de laine aux couleurs vives. Une promenade à l'intérieur de cette structure, nous révèle un élément surprenant, qui nous interroge sur notre rapport aux monuments historiques et aux lieux de culte.
 

Une cathédrale pour le culte du soi

Dans cet édifice éphèmère, le public déambule comme il pourrait le faire dans une église, sauf qu'il risque d'être surpris par un élément central. "Quand le spectateur rentrera dans la cathédrale de fils et lèvera la tête à la croisée du trancept, il verra son propre reflet, parce qu'au sommet j'ai placé un miroir", explique l'artiste Olivier Roller. Normalement, quand un visiteur se trouve à cet endroit dans une cathédrale, il lève la tête pour admirer les vitraux. Un croyant lèvera la tête pour se tourner vers le Seigneur.

Avec ce miroir, qui renvoie directement à la personne son propre reflet, Olivier Roller veut dénoncer le culte du soi dans la société actuelle. "On passe notre temps à faire des selfies, s'insurge-t-il, il y a quelques décennies, la société était croyante en un Dieu plus puissant que tout et aujourd'hui les dieux se serait nous."
 

Prendre le temps d'admirer

En tant qu'artiste, le rôle d'Olivier Roller est de décoder le monde dans lequel nous vivons."Quand vous allez sur des sites touristiques, explique l'artiste, les gens ne font même plus des photos du site. Ils ne le regarde même plus, ils lui tournent le dos pour se prendre en photo devant. C'est quand même incroyable !  Là j'avais envie de m'arrêter, de dire au gens : "Hey public ! Tiens réfléchis un peu à ce que tu es en train de faire".

La cathédrale de fils est à découvrir dans la chapelle du château d'Angers jusqu'au 4 mars 2018.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que %amount après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que %amount après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que %amount après déduction fiscale

Faire un don