Accueil
La canicule prend fin mais les chaleurs ne font que commencer
Partager

La canicule prend fin mais les chaleurs ne font que commencer

RCF,  -  Modifié le 2 juillet 2019
Tout ça ne fait que commencer en effet. On a battu à plates coutures un record de température qui ne datait que de 2003.
podcast image par défaut

Cet épisode serait anecdotique s’il était seul. L’ennui, c’est que ces embardées climatiques deviennent de plus en plus nombreuses comme les climatologues nous en avaient avertis. Ce qu’on a vu aussi, c’est que nous sommes très mal préparés à ce changement. Nos villes sont de plus en plus minérales, hérissées de tours en verre avec des climatiseurs qui rejettent en plus la chaleur dans la rue, on délaisse les arbres parce qu’on trouve un usage plus lucratif à faire de l’espace, et voilà une semaine d’enfer. L’agriculture souffre aussi parce qu’on a largement planté du maïs, culture très gourmande en eau, bref la préparation au climat de notre époque, c’est zéro pointé.
 

Aucun signe de changement du côté politique ?

Au contraire puisque les militants d’Extinction Rebellion qui faisaient un sit-in sur un pont à Paris ont été délogés avec une grande brutalité et qu’en plus le ministre a commenté l’affaire en estimant qu’il n’y avait plus lieu de manifester. Avec les constats qu’on a faits depuis des années sur la crise écologique et encore plus en ces jours de canicule, est-ce qu’un homme politique occidental, peu importe la couleur ou le pays, peut se permettre de pavoiser ?

Au contraire, ce qui se passe doit inciter, rêvons un peu, à une union sacrée. Pour une réponse à la hauteur du danger, il faut d’une part une science indépendante pour nous alerter – elle le fait – et des décideurs et des citoyens qui construisent ensemble le changement. S’il n’y a pas la possibilité de l’aiguillon citoyen, démocratique, jusqu’à la désobéissance non-violente, on risque de rester dans le confort de l’inaction. Oui, François de Rugy a raison de dire que le temps est à l’action. Mais ces militants, ils agissent et surtout ils font agir ceux qui sont aux commandes.
 

En attendant la rentrée politique, est-ce qu’il reste quelque chose à faire qui soit accessible à chacun ?

Il y a toujours quelque chose à faire. En vacances on a plus de temps, on peut réfléchir à un changement dans son mode de vie, un défi à se lancer. Est-ce que je vais faire poser un nichoir au pied de mon immeuble, chercher comment me nourrir de produits locaux, etc. C’est aussi un temps qu’on peut consacrer à découvrir davantage la nature, notamment les insectes dont c’est la saison d’activité maximale.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don