Accueil
Journées du patrimoine 2022 - Sauvegarder le patrimoine religieux en péril
Partager

Journées du patrimoine 2022 - Sauvegarder le patrimoine religieux en péril

Un article rédigé par Pauline de Torsiac - RCF, le 16 septembre 2022  -  Modifié le 17 septembre 2022
L'actu chrétienne Sauvegarder le patrimoine religieux en péril

Ce week-​end ont lieu les 39e Journées européennes du patrimoine avec 17.000 lieux ouverts au grand public. Or, un tiers du patrimoine protégé dans notre pays appartient au patrimoine religieux. On dénombre 100.000 édifices religieux dont 42.000 églises et chapelles affectées au culte. Des lieux sacrés qui ne sont pas tous en très bon état. 500 d’entre eux sont même dans un péril imminent.

Du 18 au 17 septembre, ce sont les Journées européennes du patrimoine ©Unsplash Du 18 au 17 septembre, ce sont les Journées européennes du patrimoine ©Unsplash

Le patrimoine religieux représente un tiers du patrimoine protégé

 

Pas moins de 17.000 lieux ouvrent leurs portes au public du 18 au 17 septembre pour les Journées européennes du patrimoine. On l'oublie souvent mais un tiers du patrimoine protégé dans notre pays appartient au patrimoine religieux. On dénombre 100.000 édifices religieux dont 42.000 églises et chapelles affectées au culte.

 

Les sénateurs alertent sur un patrimoine religieux "menacé"

 

Des lieux sacrés qui ne sont pas tous en très bon état. 500 d’entre eux sont même dans un péril imminent. Pour le Père Gautier Mornas, responsable du département Art sacré à la CEF (Conférence des évêques de France), "c’est à la fois peu au regard de l'ensemble des sites qui constitue ce patrimoine mais c'est aussi beaucoup car par définition chaque édifice est le témoin d'une histoire propre, 500 églises en péril, c'est 500 églises de trop !"

 

Les parlementaires proposent de "resocialiser" les lieux de culte menacés

 

Les sénateurs se sont saisis de cette question. Au début de l’été, ils ont remis un rapport sur l’état du patrimoine religieux. Il l’estime "en bon état mais de plus en plus menacé". Les parlementaires préconisent d’ouvrir les édifices aux touristes et aux événements culturels pour préserver les monuments religieux. À l’heure de la sécularisation, il faut selon eux "re-socialiser" ces lieux de culte.

 

Mais jusqu’où peut on aller dans cette "resocialisation" ? Jusqu'où peut-on utiliser un lieu de culte ? "Les églises de France sont déjà des lieux de socialisation, rappelle le père Gautier Mornas, il n'y a pas que des messes qui sont célébrées dans les églises !" Concerts, expositions... et pourquoi pas l'asile climatique, suggère le prêtre. "Les églises ont toujours été des lieux d'asile." Dans le contexte actuel de la crise écologique, cela pourrait avoir du sens.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don