Accueil
Job dating à l’hôpital d’Alençon-Mamers : opération séduction pour trouver des infirmiers

Job dating à l’hôpital d’Alençon-Mamers : opération séduction pour trouver des infirmiers

Un article rédigé par Aurélien Vurli - RCF Calvados-Manche, le 21 juin 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023
3 questions à Job dating à l'hôpital d'Alençon : opération réussi pour le CHICAM

Mardi 20 juin, six établissements de santé du sud et de l’est de l’Orne ont organisé un job dating. Une opération séduction pour recruter des personnels soignants. Une tâche compliquée à cause du manque de candidats qualifiés pour le nombre de postes à pourvoir. 

 

Job dating à l'hôpital d'Alençon en Normandie pour recruter des infirmiers ©Aurélien Vurli / RCF Orne Job dating à l'hôpital d'Alençon en Normandie pour recruter des infirmiers ©Aurélien Vurli / RCF Orne

« On a reçu une vingtaine de CV, et on a déjà recruté six personnes ce matin », s’extasie la responsable des ressources humaines du centre hospitalier d’Alençon-Mamers (CHICAM). Le job dating organisé mardi 20 juin dans les murs de l'hôpital à Alençon est déjà une réussite pour Gwenaëlle Barthélémy. Différents profils se sont bousculés à sa table pour trouver un emploi dans le secteur de la santé. Secrétaires(mettre en nom), aides-soignants, infirmiers, « et même un cuisinier », ajoute-elle. Pour les CV qui ne sont pas encore recrutés, la DRH dispose de quelques numéros de téléphone de personnes motivées en cas de turn-over.

 

Même si des recrutements ont été possibles ce mardi 20 juin, les hôpitaux ont eu du mal à recruter des personnels soignants. Beaucoup ont abandonné à cause de la crise du Covid. Ils sont également moins nombreux à sortir de l'école chaque année. Peu de CV en or ont poussé les portes de l’hôpital d’Alençon. 

 

Journal normand Job dating à l'hôpital d'Alençon : « On a déjà fait 6 recrutements »

 

Des candidats peu qualifiés et exigeants


Plus de réussite pour les Alençonnais que pour les Aiglois. Le job dating a réuni six établissements de santé du sud et de l’est de l’Orne. « Les personnes qui sont venues viennent du bassin alençonnais », nous confie Sophie Bouland, cadre de santé du centre hospitalier de l’Aigle. Peu de candidats se sont installés à leur stand. Sophie Boulard attend de pied ferme le prochain job dating organisé le 7 septembre prochain dans la région de l’Aigle.

 

L’avantage de ce job dating, pour les candidats, c’est que leurs tentatives ne sont pas vaines. Ils ont pu voguer entre les différents stands des six centres de santé représentés. Ils ont vendu leurs compétences et se sont fait conseiller pour entrer dans le personnel hospitalier. Soazig Plessi est en reconversion professionnelle. Après un bac pro commerce, elle souhaite devenir infirmière ou aide-soignante « pour la relation client et l’accompagnement des personnes ». Les professionnels du CHICAM lui ont conseillé de faire quelques expériences en EHPAD pour essayer d’intégrer le corps médical par la suite. 

 

Opération séduction pour les hôpitaux publics 

 

Cette journée de job dating est aussi une opération séduction pour les établissements de santé. « Il y a moins de candidats que de postes à pourvoir », concède la responsable des ressources humaines de l’hôpital de l’Aigle. Les hôpitaux ont besoin aujourd’hui de donner une image positive. « Les infirmiers et infirmières sont en position de force, explique Sandra Lamotte. Ils peuvent négocier plus facilement leurs conditions de travail et les endroits où ils ont envie de travailler. » 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don