Accueil
Jeux paralympiques: la flamme olympique va se rallumer à Pyeongchang
Partager

Jeux paralympiques: la flamme olympique va se rallumer à Pyeongchang

RCF,  -  Modifié le 29 juin 2021
Le dossier de la rédaction Jeux paralympiques: la flamme olympique va se rallumer à Pyeongchang
Les Jeux paralympiques d'hiver vont débuter vendredi 8 mars, et se tenir en Corée du Sud pendant une dizaine de jours.
podcast image par défaut

Six disciplines pour les Jeux paralympiques d'hiver

Au programme, six sports : ski alpin, snowboard, curling en fauteuil roulant, hockey sur luge, biathlon et ski de fond. Au total, ils sont 12 Français à s’être engagés dans la compétition. En tête du peloton, Marie Bochet qui sera porte-drapeau pendant la cérémonie. En 2014, la savoyarde a décroché quatre médailles d’or, en ski alpin, à Sotchi. Elle maitrise la descente, le super G, le super combiné et en slalom géant. Interrogée par RCF, elle explique comment elle appréhende son rôle de porte-drapeau.

Au-delà de ces médailles olympiques, la skieuse de la station d‘Arêches-Beaufort a par ailleurs remporte 15 titres de championne du monde ! Née avec une atrophie congénitale du bras gauche, la skieuse de la station d'Arêches-Beaufort n'a jamais considéré son handicap comme une faiblesse
 

Des athlètes parfois très jeunes

Dans cette équipe de France, il y en pour qui une participation aux Jeux paralympiques est une véritable première. Des petits nouveaux font leur entrée dans l'équipe paralympique française. Petits, car les plus jeunes ont entre 17 et 19 ans. En ski alpin, le plus jeune de la délégation n'a que 17 ans. Il s'agit d'Arthur Bauchet.

En ski nordique, on est en droit d'attendre beaucoup de la part de Thomas Dubois. Il n’a que 19 ans. A 8 ans, ce footballeur en herbe, supporter de l’Olympique lyonnais perd la vue à cause d’une rétinoschisis. Loin de se morfondre, il décide de monter sur des skis et de faire comme ses copains. Il témoigne au micro de Clémence de la Faye.

Skier quand on est aveugle demande évidemment de l'aide. Thomas Dubois  peut ainsi compter sur le soutien de son guide, Bastien Sauvage. Thomas Dubois explique comment tous les deux s'organisent et la sensation que cela lui procure de pouvoir progresser dans son sport, accompagné.
 

L'égal des Jeux olympiques

Au-delà des sensations, la délégation française compte bien rapporter plusieurs médailles. Aux derniers Jeux paralympiques d'été de Rio, la France est passée de la 16ème à la 10ème place au classement des nations. A Sotchi, il y a quatre ans, ils ont obtenu douze médailles dont cinq titres. L’ambition reste grande pour Christian Février. Il est directeur technique de la Fédération française Handisport.

Pour ce dernier, le message est clair : les jeux paralympiques sont l’égal des jeux olympiques. Car les personnes en situation de handicap peuvent aussi mener une carrière de haut niveau.

 
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don