Accueil
Jean-Paul Belmondo, hommage à "l'as des as"
Partager

Jean-Paul Belmondo, hommage à "l'as des as"

Un article rédigé par Simon Marty - RCF, le 7 septembre 2021  -  Modifié le 7 septembre 2021
L'Invité de la Matinale Bebel retour sur le parcours de l'as des as

À bout de souffle, L’As des as, Un singe en hiver... Belmondo, c’est pas moins de 80 films et d'immenses succès de cinéma qui ont forgé une légende. Depuis l’annonce de son décès, survenu ce lundi 6 septembre, la profession et le public lui rendent hommage. Retour sur sa carrière avec Véronique Le Bris.

©Unsplash ©Unsplash

Un homme “magnifique”

 

Du cinéma au théâtre, la carrière de Jean-Paul Belmondo fut riche. De ses 50 ans on retiendra des titres de films de "Pierrot le Fou" à "L'Homme de Rio" ou "L'As des as". Jean-Paul Belmondo restera pour beaucoup un homme décontracté, un acteur au physique hors norme.

 

"Il avait une allure, quelque chose que personne d’autre n’avait et qui a donné une certaine modernité au cinéma français de l’époque", pour la journaliste Véronique Le Bris. "C’était plus qu’un beau visage ou un air ténébreux, il avait une allure complète qui donnait une personnalité hors norme à son jeu."

 

 

Un acteur en adéquation avec son temps

 

Sa disparition marque un tournant. Il nous reste Delon, Godard, Bardot… Pour Véronique Le Bris : “Le temps fait son affaire, la page se tourne, c’est aussi ça qui plaît et qui fait que les gens lui rendent hommage, c’est la nostalgie d’une période bénie entre la guerre et la crise et les gens en sont nostalgiques.

 

 

L’homme de Rio, le père d’Oss 117 ou de James Bond

 

Son travail a marqué une génération, il a aussi marqué l’industrie du cinéma et l’on retrouve un peu de sa patte dans OSS 117 ou dans James Bond. "C’était un acteur physique, très moderne dans son action, n'hésitant pas à faire les cascades lui-même. Une personne ordinaire devenant un super-héros ! À cette époque là dans les années 60, 70, 80, les acteurs signifiaient quelque chose, ils parlaient à tout le monde. Aujourd’hui ce n’est plus le cas... ils n’ont pas ce côté populaire qu’avait Jean-Paul Belmondo."

 

 

Principaux films de Jean-Paul Belmondo

  • 1959 À double tour, de Claude Chabrol
  • 1960 À bout de souffle, de Jean-Luc Godard
  • 1962 Un singe en hiver, d’Henri Verneuil
  • 1963 Le Doulos, de Jean-Pierre Melville
  • 1964 L’Homme de Rio, de Philippe de Broca
  • 1965 Pierrot le fou, de Jean-Luc Godard
  • 1973 Le Magnifique, de Philippe de Broca
  • 1982 L’As des as, de Gérard Oury
  • 1995 Les Misérables, de Claude Lelouch
  • 2011 D’un film à l’autre, de Claude Lelouch

 

 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don