Accueil
Jean-François Dortier: "Nous sommes des animaux dans la philosophie et la littérature"
Partager

Jean-François Dortier: "Nous sommes des animaux dans la philosophie et la littérature"

Un article rédigé par Simon Marty - RCF,  -  Modifié le 8 janvier 2021
L'Invité de la Matinale Jean-François Dortier: "Nous sommes des animaux dans la philosophie et la littérature"
Dans son nouveau magazine, Jean-François Dortier s'interroge sur ce qu'est l'humain, à travers une nouvelle discipline: l'humanologie.
DR DR

Que peut-on tirer de l'étude de l’espèce humaine ? En quoi sommes-nous différents des animaux ? Pourquoi croyons-nous en Dieu ? Le sociologue Jean-François Dortier se pose toutes ces questions à travers une nouvelle discipline qu’il a créée : l’humanologie. Il publie un mook (contraction de "magazine" et "book") intitulé "L’Humanologue, les humains comme on ne vous les a jamais racontés". 

Une nouvelle discipline pour comprendre l'humain

Cela fait 30 ans que Jean-François Dortier travaille sur les sciences humaines et a créé le magazine "Sciences humaines". Depuis, il a créé la discipline de l’humanologie. "J’essaye de rassembler dans 'l’Humanologue' ce que je crois avoir compris sur l’étrange espèce qu’est l’animal humain. C’est plus facile à observer que les coléoptères mais plus difficile à comprendre", sourit le sociologue. 

Au-delà d’une définition précise, Jean-François Dortier cherche surtout à comprendre "ce qu’il se passe dans la tête des gens". "Je présente une nouvelle hypothèse selon laquelle l’imagination serait le propre de l’homme. Nous sommes des animaux dans la philosophie et la littérature", explique-t-il. "Les sujets sont très divers mais je les ramène toujours à la question de la nature humaine fondamentale."

Des interrogations sur la religion

Dans la première édition de ce mook trimestriel de 128 pages, Jean-François Dortier s’interroge sur la religion et Dieu. "La religion est une énigme. Comment est-ce qu’on peut concilier dans un même cerveau la croyance en la résurrection et le Big bang ?", questionne-t-il. "J’essaye de prendre un peu de recul avec la vision spiritualiste de la religion qu’on a aujourd’hui", raconte l’humanologue.

La relation à Dieu a changé avec les décénnies, observe Jean-François Dortier. "Pendant très longtemps, toutes les sociétés ont créé une religion. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Beaucoup d'institutions ont pris la place que la religion tenait à l’époque. On n’a plus besoin de Dieu pour se soigner mais on a un manque qui est celui de la morale", conclut-il.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don