Accueil
Jacques Fleury, le nouveau patron du département du Cher
Partager

Jacques Fleury, le nouveau patron du département du Cher

Un article rédigé par Guillaume Martin-Deguéret - RCF en Berry,  -  Modifié le 20 juillet 2021
L'invité de l'été Jacques Fleury, le nouveau patron du Département du Cher

Jacques Fleury a été élu le 1er juillet dernier à la tête du Département, avec 25 voix pour et 13 votes blanc. Il succède à Michel Autisser, qui a décidé de mettre un terme à sa carrière politique. Le nouveau président du Conseil Départemental est reconnu comme étant un "homme de consensus".

Jacques Fleury est président du Cher depuis le 1er juillet dernier. © RCF - Guillaume Martin-Deguéret. Jacques Fleury est président du Cher depuis le 1er juillet dernier. © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.

Ce matin-là, c'est un homme heureux qui arrive dans nos studios. Malgré le ciel maussade et le temps pluvieux de ce mois de juillet, Jacques Fleury affiche un large sourire. Quelques jours plus tôt, le 1er juillet, il a été élu président du Conseil Départemental par la nouvelle assemblée après la victoire du groupe "Avenir pour le Cher" aux élections. L'union de la droite et du centre a conservé le Département et les équilibres politiques n'ont pas bougé. Heureux donc, mais déjà sur le pont : « Les premiers dossiers sont déjà sur le bureau » assure le nouveau patron du Département qui travaille « d'arrache-pied depuis le 1er juillet. »


Fleury, le consensuel ?


A 67 ans, l'ancien journaliste du Berry Républicain n'est pas un novice en politique. Il a notamment été adjoint dès 1996 auprès de l'ancien maire de Bourges Serge Lepeltier et également vice-président sortant de la majorité départementale. Depuis son élection, nos confrères de la presse locale semblent unanimes : Jacques Fleury est un homme "consensuel". Qu'en pense l'intéressé ? « Je crois que oui... je suis président d'une association de quartier depuis pratiquement 30 ans. Ça fédère aussi les habitants, les riverains, les commerçants... Je pense que je dois beaucoup à cette fonction là, qui m'a permis d'être un homme d'ouverture. »

 

Le social n'est pas le monopole de la gauche... bien loin de là !


Bourges 4, juge de paix


Contrairement au département de l'Indre, où le président sortant Serge Descout avait désigné le maire de Déols, Marc Fleuret, comme son successeur, Michel Autissier, président du Cher de 2015 à 2021 n'avait donné sa bénédiction à aucun dauphin. Le match s'est donc joué à deux sur Bourges 4. Binôme de Jacques Fleury sur le canton, Véronique Fenoll semblait avoir ses chances : première Vice-Présidente sortante du Département et figure locale bien connue, elle aurait été la première Présidente du Cher, un poste où les femmes sont peu nombreuses à l'échelle nationale : « La question s'était déjà posée en 2015 » rappelle le nouveau Président. Peut-être pas assez "consensuel" pour la nouvelle majorité qui lui a donc préféré Jacques Fleury lors d'un vote interne.

 

 

Sur le volet social, la gauche attend au tournant

 

Avec plus de 60% du budget, le volet social est sans doute la compétence majeure du Département. L'opposition de gauche, attend le nouveau Président au tournant : « Il y a une volonté de minimiser l'action sociale et de sacrifier en partie les emplois d'accompagnement » assénait Hugo Lefelle, chef de file de la gauche pour les élections, il y a quelques semaines au moment de tirer le bilan de la majorité sortante. « Je ne peux pas laisser dire ça ! » se défend Jacques Fleury. « Le social n'est pas le monopole de la gauche... bien loin de là ! Quand on est arrivés aux affaires [en 2015], [le budget] représentait 58%, aujourd'hui c'est un peu plus de 66%. On a aussi mis en place de nouvelles structures, notamment pour les jeunes et les seniors. »

 

Le programme était engagé sur 4 grands thèmes : les solidarités, l'enfance, la jeunesse et l'environnement.


Jacques Fleury trace le chemin


Alors quel cap veut fixer le nouveau Président pour les prochaines années ? « Il faut déjà assurer les missions essentielles, c'est à dire toutes les solidarités, le monde du handicap qui a tant besoin de nous [...] Le programme était engagé sur 4 grands thèmes : les solidarités, l'enfance, la jeunesse et l'environnement, qui aura une part importante dans notre futur projet avec une politique de l'eau que l'on va mettre en place ». Malgré une situation financière devenue difficile ces dernières années pour les départements, Jacques Fleury espère pouvoir porter de grands projets : « Il y en aura bien-sûr, on est en train d'y travailler. »

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don