Accueil
Insécurité: les français préoccupés par le terrorisme, hausse des violences faites aux femmes
Partager

Insécurité: les français préoccupés par le terrorisme, hausse des violences faites aux femmes

Un article rédigé par Blaise Fayolle - RCF,  -  Modifié le 7 décembre 2016
L'Observatoire national de la délinquance et l'Insee publient mercredi 7 décembre leur enquête annuelle sur l'insécurité. Les femmes sont plus visées, les attentats inquiètent les français.
podcast image par défaut

Vol, violence physique, crainte, la 10ème enquête annuelle sur l'insécurité a été publiée mercredi 7 décembre par l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) et l'Insee. Les résultats portent sur l'année 2015. Pour construire cette enquête, les deux organismes ont interrogé plus de 15 000 personnes de plus de 14 ans sur leur ressenti de l'insécurité et les faits de délinquance. Deux conclusions attirent l'attention : les français se montrent d'abord plus préoccupés par les attentats que les années précédentes. Les violences faites aux femmes sont en augmentation

Un tiers des sondés craignent une attaque terroriste

L'année 2015 a été marquée par des attentats sans précédents sur le sol français. Les attaques de Charlie Hebdo et l'Hyper Casher en janvier, et à Paris et Saint-Denis en novembre ont choqué. Dans l'étude sur l'insécurité, les sondés jugent donc le terrorisme "problème le plus préoccupant" (30,4%), quasiment à égalité avec le chômage (30,9%). Un an auparavant, l'écart entre les deux était d'une tout autre ampleur (17,7% et 38,3%). 

A l'inverse, les français sondés ressentent moins d'insécurité chez eux ou dans leur quartier que lors de la précédente enquête. L'étude de l'année 2015 montre aussi une baisse de vols de véhicules à moteur et d'actes de vandalisme contre des voitures. Les vols sans violence se font aussi moins ressentir. 

Le point avec Christophe Soulez, directeur de l’ONDRP.

Les femmes, principales victimes des violences

Les violences physiques déclarées par les femmes sont par contre en hausse. 60% des victimes de ces violences sont des femmes. Le lieu de travail est souvent le théâtre de ces agressions, de la part de clients ou d'usagers selon l'ONDRP. A l'intérieur du ménage, la situation n'est pas meilleure. 65% des violences au sein du ménage visent les femmes. 

La plus forte hausse de l'étude concerne la cybercriminalité, avec par exemple, les retraits frauduleux sur les comptes bancaires. Le nombre de ménages se déclarant victime de ce problème a dépassé un million (1,1) en 2015. En 2014, ce nombre s'établissait à 900 000, et 500 000 en 2010.

Enfin, un peu moins de 2 français sur 3 (59%) se montrent satisfaits ou très satisfaits de l'action des forces de l'ordre. Un chiffre qui s'explique notamment par la forte mobilisation des policiers et gendarmes pour prévenir les actions terroristes.

  

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don