Accueil
Inondations : dans le Pas-de-Calais des habitants veulent porter plainte contre l'État
Partager

Inondations : dans le Pas-de-Calais des habitants veulent porter plainte contre l'État

RCF, le 5 janvier 2024  -  Modifié le 6 janvier 2024
L'Invité de la Matinale « Il y a une vraie demande d’action de l’Etat dans les semaines qui viennent » insiste Paul Christophe

Après un deuxième épisode d’inondation en quelques semaines dans le Pas-de-Calais, des habitants et des élus en colère envisagent de porter plainte malgré les promesses du ministre de la Transition écologique.

Deuxième épisode d’inondation en quelques semaines dans le Pas-de-Calais- Photo d'Estelle Ruiz/Hans Lucas. Deuxième épisode d’inondation en quelques semaines dans le Pas-de-Calais- Photo d'Estelle Ruiz/Hans Lucas.

Mise en danger de la vie d’autrui

La décrue est en cours et les opérations de pompage démarrent dans le Pas-de-Calais, après un deuxième épisode d'inondations record en moins de deux mois. À Blendecques, ville de quelques 5 000 habitants envahis par les eaux en novembre puis de nouveau cette semaine, ce n'est pas le soulagement qui domine, "loin s'en faut", assure Michèle Lamale, membre de "Blendecques sinistré".

Les sinistrés en ont marre, car ils sont dans le flou total

Les habitants sont éprouvés, mais également en colère après cette deuxième vague catastrophique. Certains envisagent même de porter plainte contre l’Etat pour mise en danger de la vie d’autrui. “Je comprends les gens qui veulent déposer plainte, car ils ne s’estiment pas entendus” fait savoir, vice-président de l’association Blendecques Sinistrés David Capitaine. “Les sinistrés en ont marre, car ils sont dans le flou total” ajoute celui qui est aussi conseiller municipal d'opposition.

Des sinistrés veulent déposer plainte après les crues dans le Pas-de-Calais - David Capitaine

Dans la même veine, le maire d'Andres, Allan Turpin, a confié à nos confrères de BFM TV être “en train de réfléchir à une plainte contre X sur la gestion de l’eau. Une plainte au nom de la commune pour “que tout cela n’arrive plus". L’édile critique le manque d’investissement dans les infrastructures ces dernières années pour prévenir ce genre d’inondation.

Renforcer les investissements

“Faut qu’on se donne les moyens de lutter contre cette montée des eaux” abonde David Capitaine. “L’évacuation des eaux se fait par le canal et par la mer” précise-t-il, il s’agit donc d’aménager ces zones en conséquence. Depuis mardi, 710 évacuations ont été organisées dans le Pas-de-Calais, a précisé la préfecture jeudi soir, ajoutant que 2 000 maisons, 43 commerces et 14 entreprises sont touchés.

“Il faut renforcer les investissements concernant la maîtrise des canaux et des systèmes de pompage pour évacuer l’eau à la mer explique Paul Christophe, député Horizon de la 14e circonscription du Nord. “Aujourd’hui nous devons faire appel à la solidarité internationale pour avoir des pompes de haut débit, il faudrait avoir nos propres pompes” ajoute celui qui était membre du groupe d’étude sur les inondations lors de la dernière mandature. “Il faut également accompagner les collectivités dans la question des zones d'expansion de crues qui sont indispensables pour freiner l’arrivée de l’eau” liste-t-il.

Jeudi lors de sa visite dans le Pas-de-Calais, le ministre de la Transition écologique, Christophe Béchu, a promis des “réponses exceptionnelles”. "On devra évidemment rehausser notre niveau de soutien", a-t-il ajouté. Il n’exclut pas, par ailleurs, de rendre certaines zones inhabitables.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don