Accueil
Inégalités : Oxfam épingle l’enrichissement des milliardaires, avant le forum de Davos
Partager

Inégalités : Oxfam épingle l’enrichissement des milliardaires, avant le forum de Davos

RCF, le 15 janvier 2024  -  Modifié le 16 janvier 2024

En trois ans, l’écart s’est encore creusé. Le patrimoine des plus riches a plus que doublé selon le dernier rapport de l’ONG Oxfam. Sur la même période, cinq milliards de personnes ont vu leurs revenus et patrimoines reculer. L’ONG appelle les gouvernements à agir.

Un activiste de Oxfam France devant un futur hôtel 5 étoiles de LVMH à Paris Crédit photo : Chang Martin/Oxfam France Un activiste de Oxfam France devant un futur hôtel 5 étoiles de LVMH à Paris Crédit photo : Chang Martin/Oxfam France

La tendance, s’est accentuée. Le nouveau rapport d’Oxfam "Multinationales et inégalités multiples", publié ce lundi, pointe un accroissement inédit des richesses des milliardaires.

14 millions de dollars de plus par heure

Le montant de la fortune des cinq hommes les plus riches du monde est passé de 405 milliards de dollars à 869 milliards de dollars, soit une augmentation de 14 millions de dollars par heure. Celle de la totalité des milliardaires s’est accrue de 3 300 milliards de dollars. Dans le même temps, la richesse cumulée de cinq milliards de personnes dans le Monde a baissé déplore l’ONG. Cette tendance est aussi valable en France. Entre 2019 et 2022, la richesse cumulée de 90 % des Français a baissé de 3,9 %. Sur la même période la fortune cumulée de quatre milliardaires français les plus riches et leurs familles a progressé de 87 % en trois ans.

Milliardaires et multinationales : liens explosifs

Selon Oxfam, l’accroissement de la fortune des milliardaires et les superprofits des multinationales sont intimement liés.Sept des dix plus grandes entreprises mondiales ont un·ou une milliardaire comme actionnaire principal. « 99 % du patrimoine des milliardaires est composé d’actions dans les entreprises. Donc plus, la valorisation boursière monte, plus ils s’enrichissent » explique Alexandre Poidatz, responsable de la campagne "climat et inégalités" chez Oxfam.

« Les milliardaires ne vont pas se verser des dividendes directement, mais le font dans des holdings afin d’avoir des effets leviers pour d’autres investissements. Mais cette holding est considérée comme une entreprises et va être exempté d’impôts au nom de l’investissement productif. » précise-t-il. Les 1 % les plus riches détiennent ainsi 59 % de tous les actifs financiers mondiaux.

Impôts sur la fortune et encadrement des bénéfices

Conséquence, si cette tendance se poursuit, affirme le rapport d’Oxfam « la fortune d’un « trilliardaire » pourrait franchir pour la première fois le cap des 1 000 milliards de dollars » d’ici 10 ans. Alors que s’ouvre le forum de Davos en Suisse, Oxfam appelle les Gouvernements à réduire rapidement et radicalement le fossé entre les ultra-riches et le reste de la société L’ONG estime qu’un impôt sur la fortune pour les multimillionnaires et les milliardaires du monde entier pourrait rapporter 2 500 milliards de dollars par an. Elle propose aussi de réguler les multinationales en encadrer la part des bénéfices versés aux actionnaires.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don