Accueil
Incendie dans le Var : 1.200 pompiers mobilisés, une personne retrouvée morte
Partager

Incendie dans le Var : 1.200 pompiers mobilisés, une personne retrouvée morte

RCF, le 18 août 2021  -  Modifié le 18 août 2021

Dans le Var, un incendie mobilise pas moins de 1.200 pompiers. C'est le plus important incendie de l’été en France. Des flammes qui ravagent le massif des Maures et l’arrière-pays de Saint-Tropez. Ce matin, une personne a été retrouvée morte à son domicile, comme vient de l’annoncer la préfecture du Var.

©Unsplash ©Unsplash

Une personne retrouvée morte à son domicile


Le feu de forêt s’est déclenché lundi soir à 18h à une centaine de kilomètres au nord-est de Toulon. Attisé par de fortes chaleurs et le vent du mistral, l’incendie a ravagé près de 7.000 hectares de forêt et de garrigue. 

 

Hier, Emmanuel Macron s’est rendu hier sur place. Il a salué le courage des pompiers et souligné que "le pire" avait été "évité". Mais ce matin, la préfecture du Var a annoncé qu’une personne a été retrouvée morte à son domicile. Au moins 19 personnes ont été intoxiquées, parmi les pompiers on compte cinq blessés. 

 

 

Un feu de cette ampleur, ça fait plus de 10 ans qu’on n’avait pas vu ça ici

 

 

Des conditions climatiques propices à un incendie de grande ampleur


"Un feu de cette ampleur, ça fait plus de 10 ans qu’on n’avait pas vu ça ici", témoigne Carlo Zaglia, pompier officier et communicant pour le service départemental d’incendie et de secours du Var, interrogé par Hugo Waltner.

 

Le pompier décrit "une chaleur caniculaire avec des températures qui sont tous les jours au-dessus de 30 degrés". Ajouté à cela "le facteur vent qui va aider à la propagation de l’incendie". "Et surtout le taux d’hydrométrie qui est très bas : on est sous les 10% d’hydrométrie, ça veut dire qu’il n’y a plus aucune humidité dans l’air et dans les végétaux."

 

La peur et l’incertitude pour les habitants et les vacanciers


Les flammes voraces ont calciné un camping dans la commune de Grimaud. L’établissement de Sandra Moine situé à Saint-Tropez a, quant à lui, eu plus de chance : "On a eu beaucoup de fumée, de cendres, et du mal à respirer mais avec grande chance on n’a pas été évacués." Certains de ses clients ont préféré toutefois quitter le camping. "Ils ont eu tellement peur qu’ils sont partis."

 

Ce mercredi 18 août est le troisième jour de lutte contre le feu. "On ne peut pas faire de pronostic, déclarait hier le pompier Carlo Zaglia, c’est un chantier qui va durer plusieurs jours."

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don