Accueil
In Extremis : des biscuits bio bons pour la planète et pour la santé
Partager

In Extremis : des biscuits bio bons pour la planète et pour la santé

Un article rédigé par Magali Santulli - RCF Lorraine Nancy, le 22 septembre 2022  -  Modifié le 22 septembre 2022

Des biscuits bons pour la planète et bons pour la santé ; c'est ce que revendique In Extremis. Cette jeune entreprise a été fondée en 2020 par la Nancéienne Marie Eppe. Des biscuits sucrés et salés certifiés bio qui ont pour vocation d'éviter le gaspillage de pain.

Ces biscuits sucrés et salés certifiés bio ont pour vocation d'éviter le gaspillage de pain. Ces biscuits sucrés et salés certifiés bio ont pour vocation d'éviter le gaspillage de pain.

 

Marie Eppe, 27 ans, ingénieure agro-alimentaire de formation, est partie d’un constat : le gaspillage alimentaire commence en amont de la commercialisation des produits, directement au champ ou au sein des entreprises agro-alimentaires. “J’ai voulu créer quelque chose pour pallier en partie à ce gaspillage. C’est ainsi qu’est né le projet In Extremis en 2020. Je me suis intéressée à tous les produits qui étaient majoritairement gaspillés. En premier, on retrouve les fruits et légumes. Ensuite, vient le pain. J’ai choisi de me concentrer sur le pain, car j’avais davantage d’idées pour le valoriser”. 

 

Valoriser les invendus des boulangeries

In Extremis a plusieurs axes d’activité. “Premièrement, nous créons des filières de revalorisation du pain. Nous collectons les invendus des boulangeries et nous les transformons en poudre. Notre objectif est que le pain initialement consommé par l’homme, reste consommé par l’homme”. Le second métier de In Extremis est le développement de produits alimentaires. “Aujourd’hui, nous proposons deux gammes de biscuits bio sucrés et salés. Ils sont composés à un tiers d’ingrédients issus de revalorisation. C’est là qu’intervient le pain que nous avons réduit en poudre. Nous pouvons aussi utiliser du son de blé, qui est l’enveloppe du grain de blé. Nous le récupérons auprès de meuniers”. 

 

Sensibiliser à une alimentation plus durable

In Extremis développe une filière avec les magasins Auchan et la Banque Alimentaire de Nancy pour mutualiser la collecte et la revalorisation de pain bio. “Nous nous occupons également de la commercialisation de nos produits. Nous en profitons pour sensibiliser sur cette alimentation plus durable. Nous souhaitons la démocratiser”. Les biscuits de In Extremis sont en vente sur le site internet de la marque ou en épiceries spécialisées. 

 

Une fabrication bientôt en Alsace

La fabrication des biscuits ne fait en revanche pas partie des métiers de In Extremis. “Nous nous chargeons seulement de la fabrication de la poudre de pain. Nous réalisons cette transformation dans la Halle de technologie de Pixérécourt à Malzéville, dans l’agglomération de Nancy”. La fabrication des produits est ensuite confiée à une biscuiterie.  “J’ai fait le choix au départ de ne pas investir dans un atelier de production. J’avais un peu peur par rapport aux investissements financiers et humains. La fabrication est donc effectuée par une biscuiterie près de Nantes, là où j’ai fait mes études. C’est une entreprise qui fabrique à façon pour nous et d’autres clients. Marie Eppe souhaite prochainement relocaliser la production de ses biscuits en Alsace.

 

In Extremis propose des biscuits sucrés et salés.
In Extremis propose des biscuits sucrés et salés.
Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don