Accueil
Immobilier : quel impact de l’inflation sur le marché ?
Partager

Immobilier : quel impact de l’inflation sur le marché ?

Un article rédigé par Magali Santulli - RCF Lorraine Nancy, le 28 juillet 2022  -  Modifié le 28 juillet 2022

Après une année 2021 marquée par des taux de crédit immobilier particulièrement bas, la guerre en Ukraine et l’inflation s’invitent dans l’équation. Conséquence : les taux d’intérêt sont en train de remonter. Mais les dernières données statistiques montrent que 2022 est une bonne année pour investir dans l'immobilier. Le marché devrait voir ses prix se stabiliser, malgré une légère tendance à la hausse. Illustration sur Nancy et son agglomération avec Grégory Laurent, agent immobilier à l’agence RE/MAX de Maxéville.

Propriétaires, c'est le moment de vendre ! Propriétaires, c'est le moment de vendre !

 

Comment se porte l’immobilier sur Nancy et son agglomération par rapport à 2021 ? 

Par rapport à l’année dernière, le marché immobilier est bon, voire très bon. Cependant, on se rend compte que l’on est sur une phase de retournement, car les taux commencent à augmenter. Nous avons un taux d’usure qui est relativement bas (NDLR : le taux de l'usure correspond au taux maximum légal que les établissements de crédit sont autorisés à pratiquer lorsqu'ils vous accordent un prêt). Cela devient donc compliqué d’obtenir un prêt en ce moment. Mais globalement, l’immobilier se porte toujours très bien. Je pense que c’est le moment de vendre, à condition de se dépêcher. 

 

L’immobilier est sorti renforcé de la crise sanitaire. Aujourd’hui, peut-on dire que l’inflation vient mettre un coup de frein à cette dynamique ? 

Effectivement, l’inflation et la guerre en Ukraine inquiètent les acheteurs potentiels. Suite aux confinements, on a vu des personnes acquérir par exemple un bien à une demi-heure de Nancy, pour avoir une belle maison avec jardin. Ces mêmes personnes se retrouvent aujourd’hui certainement coincées par rapport à l’augmentation du prix de l’essence et aux frais d’entretien du véhicule. 

 

Sans oublier la Loi Climat qui vient rebattre les cartes. 

Tout à fait, le marché actuel est aussi ralenti par le diagnostic de performance énergétique. On ne peut plus louer des biens immobiliers classés en catégorie G. De plus en plus de personnes sont donc vigilantes concernant le coût énergétique lors d'un achat. On observe ainsi des clients à la recherche de biens récents, neufs, ou de biens qui ont déjà bénéficié de travaux d’isolation, avec une note au niveau du DPE qui sera située entre A et maximum E. 

 

Quel est le prix au mètre carré aujourd’hui à Nancy ? 

Pour un appartement bien rénové et bien meublé - car aujourd’hui, les conditions de présentation sont de plus en plus importantes - on vend facilement à 3 000€ / m². L’année dernière, c’était plutôt 2 500 à 2 700€ / m². 

 

Quel type de bien recherchent les futurs acquéreurs et sur quels secteurs ? 

Les recherches se concentrent sur Nancy intra muros, mais aussi au niveau de la première couronne. Les clients y trouvent des maisons à des tarifs plus accessibles. Le prix au mètre carré est plus ou moins élevé selon les communes. Sur la première couronne, les personnes prennent en compte la proximité des transports en commun et les commodités aux alentours. 

 

Actuellement, a-t-on plus d'offres ou plus de demandes ? 

Je pense que nous avons toujours plus de demandes que d’offres, mais cette tendance est en train de s’inverser tout doucement. En cause : des prêts qui auraient été acceptés il y a quelques mois sont aujourd’hui refusés par les banques. Car les clients dépassent ce fameux taux d’usure. Les biens sur lesquels ces personnes s'étaient positionnées retournent donc sur le marché. Parallèlement, des produits neufs arrivent également sur le marché. C’est pourquoi on commence petit à petit à basculer vers un peu plus d’offres et un peu moins de demandes. 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don