Accueil
Immigration : "un enjeu de fond" pour JRS Welcome

Immigration : "un enjeu de fond" pour JRS Welcome

Un article rédigé par Rédaction - RCF, le 24 avril 2022  -  Modifié le 24 avril 2022
Journal RCF Emmanuel Macron et l'immigration

L’un des sujets forts de la campagne électorale, abordé frontalement par le candidat Eric Zemmour, c’est l’immigration. Marine Le Pen avait de son côté un programme assez dur en la matière. Qu’en est-il d’Emmanuel Macron ? 

 

Ecriteau mural "Tout le monde est le bienvenu" ©Unsplash Ecriteau mural "Tout le monde est le bienvenu" ©Unsplash

Immigration  : ce que proposait Marine Le Pen

S’il est un sujet qui a été largement abordé durant la campagne électorale, grâce à Eric Zemmour, c’est bien l’immigration. Presque aucun autre candidat n’en a véritablement parlé. Du moins pas autant que l’ancien journaliste. Marine Le Pen, même si elle est apparue avec un visage plus modéré qu’à l’accoutumée, avait pourtant de son côté un programme assez dur en la matière. 

 

La présidente du Rassemblement national proposait notamment la tenue d’un référendum portant sur la suppression du droit du sol, l’expulsion des délinquants étrangers, la priorité nationale au logement et à l’emploi et l’interdiction de régularisation des clandestins. Pour Guillaume Rossignol, président de l’association JRS Welcome, la victoire d’Emmanuel Macron au second tour de l’élection présidentielle est un vrai soulagement en la matière.

 

Emmanuel Macron, "dans la lignée de ses prédécesseurs"

Guillaume Rossignol explique par ailleurs, qu’en matière d’immigration, Emmanuel Macron a eu durant son premier mandat une politique qui s’est inscrite "dans la lignée de ses prédécesseurs". "Avec un prisme très fort autour de la sécurité, un affaiblissement des droits des personnes, une approche restrictive sur le droit d’asile. Il ne faut pas voir le noir partout. Il y a eu de gros efforts qui ont été faits sur le champ de l’intégration" ajoute-t-il.

 

Pour l’avenir, et les cinq prochaines années à venir, le président de JRS Welcome appelle le nouveau président "à tirer parti des très belles choses que l’on voit autour de la crise ukrainienne et qui nous donnent de vraies raisons d’espérer".

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don