Accueil
Immersion au cœur de la cellule de crise de la préfecture de Haute-Loire

Immersion au cœur de la cellule de crise de la préfecture de Haute-Loire

Un article rédigé par Martin Obadia - RCF Haute-Loire, le 14 février 2022  -  Modifié le 5 février 2024

Le COD, le centre opérationnel départemental est un espace accessible par très peu de personnes. Situé au coeur de la préfecture, c'est de là que sont gérées les crises, les événements prévus ou imprévus. Immersion dans le COD de la préfecture de Haute-Loire

Le centre opérationnel départemental est tourné vers un écran géant pour faciliter la circulation de l'information © Martin Obadia Le centre opérationnel départemental est tourné vers un écran géant pour faciliter la circulation de l'information © Martin Obadia

Le centre opérationnel départemental (COD) c'est le lieu où sont gérés l'ensemble des événements d'ampleur qui se passent sur le département. Prévus ou imprévus, c'est d'ici que le préfet décide des actions à mener en fonction des informations qui remontent du terrain.

Un espace au coeur de la préfecture accessible à une poignée de personnes 

 

Pour y accéder il faut affronter un dédale d'escaliers et un long couloir. Mais ce n'est pas tout, plusieurs badges sont aussi à passer. Une fois toutes ces étapes franchies, une grande salle se dévoile. Elle est organisée comme un amphithéâtre avec 2 rangées de tables qui font face à une série d'écrans qui "permet à chaque opérateur de visualiser les informations, que ce soit d'opérateurs historiques nationaux (Météo France), de la cartographie ou du report de vidéo" selon Sébastien Castan, chef du service des sécurité de la préfecture de Haute-Loire. La salle peut aussi être directement reliée au système de vidéo protection du Puy-en-Velay.

 

Une vingtaine de personnes peut être présente dans cette salle en cas de crise. Il y a certains agents de la préfecture, des membres des forces de secours (police, gendarmerie, sapeurs-pompiers), mais aussi d'autres opérateurs de l'Etat comme la Direction interdépartementale des routes (DIR) ou encore de la direction départementale des territoires en cas d'inondation. Chacun a un poste aménagé pour recevoir de l'information du terrain. Elle va ensuite "être traitée, synthétisée et analysée sur place et mise à disposition" du préfet qui est le responsable des opérations.

 

La salle, tout en longueur est insonorisée pour faciliter le traitement de l'information et la prise de décision © Martin Obadia

Le préfet, pendant les opérations ne se trouve pas dans la pièce elle-même. Il est avec quelques collaborateurs très proches dans la salle qui se trouve à quelques mètres. C'est là que sont transmises les informations et que les décisions sont prises. "Sur la base des renseignements qui viennent [du COD], on essaie de prendre la décision la mieux adaptée en termes de temps, de durée et en termes d'emplacement" selon Eric Etienne, le préfet de Haute-Loire.

 

Le rôle du COD a été central lors de la manifestation des gilets jaunes du 1er décembre au cours de laquelle une partie de la préfecture a été incendiée. Eric Etienne n'y était pas mais il affirme que "c'est ici que beaucoup de décisions ont été prises, c'est là que battait le coeur de l'Etat. C'est un très bon exemple de ce à quoi peut servir une salle de crise"

Un lien permanent avec Lyon et Paris

 

Au cours d'une crise cette salle est reliée à d'autres instance grâce à "une main courante". Les informations remontent en temps réel à la préfecture de région à Lyon dans le cadre de la zone de défense sud-est. Un lien est aussi permanent avec le ministère de l'intérieur et la Direction générale de la sécurité civile.

 

Le but selon Aurélien Duvergey, directeur de cabinet du préfet de Haute-Loire, permettre "à chaque niveau de responsabilité (ndlr département, zone, national) d'anticiper d'éventuels renforts, de proposer un appui à la gestion de crise en dépêchant, le cas échéant des unités spécialisées sur le territoire". Cela peut être par exemple le cas pour gérer des crues, des épisodes neigeux et qu'il faut enlever des embâcles. "La réaction doit être rapide" selon le directeur de cabinet.

 

Le COD vient tout juste d'être rénové. L'espace a été insonorisé et les équipements revus pour un montant de 100 000 €. 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don