Îles et Délices : un savoir-faire culinaire à la croisée de la Lorraine et des Antilles

Un article rédigé par Magali Santulli - RCF Lorraine Nancy,  -  Modifié le 3 novembre 2021

Des pâtisseries qui mettent à l'honneur les ingrédients des îles françaises d'Outre-Mer ; c’est ce que propose le laboratoire artisanal Îles et Délices. Cette biscuiterie a démarré son activité il y a quelques mois, à Essey-lès-Nancy. Son fondateur, Stéphane Ardisson, qui est né à Nancy et a grandi en Guadeloupe, a tout naturellement décidé de marier La Lorraine et les Antilles dans ses recettes.

© Magali Santulli © Magali Santulli

Une entreprise familiale et artisanale

Informaticien de formation, Stéphane Ardisson a souhaité faire découvrir son savoir-faire culinaire au plus grand nombre. “Moi-même, j’aime beaucoup me mettre aux fourneaux, et j’ai écrit deux livres de cuisine dans lesquels j’ai répertorié des recettes familiales”. Ce sont ces recettes authentiques qui l’ont inspiré pour sa biscuiterie. “Dans les Antilles, nous avons un merveilleux patrimoine culinaire, peu connu en métropole. L’objectif d’Îles et Délices était donc de faire découvrir nos spécialités”. Grâce au soutien de la région Grand Est, Stéphane Ardisson a réhabilité un local au 5 rue du Four, à Essey-lès-Nancy. “J’ai créé l’entreprise en mai 2019, mais la crise sanitaire a retardé le démarrage de l’activité”. Aujourd’hui, il emploie son oncle Nodié Ardisson, pâtissier, et son cousin Harry Ardisson, confiseur.

 

Une véritable invitation au voyage

Îles et Délices propose une quinzaine de références. “La liaison la plus forte entre la Lorraine et les Antilles se fait à travers nos madeleines. Nous ne produisons pas des madeleines pur beurre ou de taille standard, car nous ne nous positionnons pas sur ce marché. C’est plutôt un clin d'œil. Nous faisons de la petite madeleine d’accompagnement à la verveine tropicale, à la cannelle de Guadeloupe ou à la noix de coco. Nous allons également sortir une madeleine fourrée à la confiture de goyave de Martinique”. Parmi ses autres biscuits et confiseries, Îles et Délices propose notamment le robinson à la goyave, le pain d'épices des Caraïbes ou la doucelette au lait de coco. “Nous utilisons des ingrédients de haute qualité : du sucre de canne, de la farine bio, du lait bio, du beurre de qualité et des œufs de poules élevées en plein air. Pour ces matières premières, nous nous fournissons localement ou en Union européenne”. 

 

Vente par internet

Fabrication, emballage et étiquetage ; toutes ces étapes sont intégralement réalisées dans le laboratoire d'Essey-lès-Nancy. “Nous travaillons en flux tendu, quasiment à la demande. Le matériel que nous possédons nous permet de produire en petites quantités”. Les ventes se font aujourd’hui presque exclusivement par internet. “Cela nous permet de toucher des clients dans toute la France et à l’étranger : Espagne, Allemagne, Benelux, Suisse, etc”. Stéphane Ardisson travaille également avec des épiceries fines. “Nos produits sont aujourd’hui présents chez une dizaine d'épiciers en France - notamment au marché central de Nancy - et dans quelques épiceries au Luxembourg, Pays-Bas, Suisse et Belgique. Pour l’heure, je souhaite me concentrer sur le développement de la vente dans ces établissements”. 

 

https://ilesetdelices.com/

 

De la fabrication à l'emballage, tout est réalisé sur place. De la fabrication à l'emballage, tout est réalisé sur place.
Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don