Accueil
Il faut rire pour une santé joyeuse !
Partager

Il faut rire pour une santé joyeuse !

Un article rédigé par Sabah Rahmani, Melchior Gormand - RCF, le 30 novembre 2022  -  Modifié le 30 novembre 2022

Sabah Rahmani, rédactrice en chef adjointe du magazine Kaizen a envie de nous parler du rire.

© Pexels de Pixabay © Pexels de Pixabay

Il faut rire !

 

Lorsque l’actualité est plutôt maussade et que le temps devient plus grisâtre, notre humeur a parfois vite fait de suivre le mouvement. Alors pour ne pas tomber dans la morosité, rien de tel que le rire pour nous redonner de l’énergie. Car si on sait que le rire a des bienfaits psychologiques et sociaux, le grand public connaît moins ses vertus pour le corps !

 

Côté social ou psychologique, on rit de l’absurde, de la satire, du politique, de soi et des autres, à travers des situations cocasses, des scènes ou des sketchs, sur un ton bon enfant ou plus caustique. Du domaine privé au domaine public, le rire a aussi sa part dans les débats : il peut toucher notamment des sujets tabous ou faire évoluer des questions de société.

 

Plus sérieusement, le rire s’est aussi invité dans les couloirs de certains hôpitaux, pas seulement pour les enfants avec les célèbre clown médecins, mais aussi pour les adultes avec les séances de yoga du rire !

 

Le yoga du rire

 

C’est une pratique de bien-être développée par un médecin Indien Madan Kataria en 1995 qui combine des exercices de rire, d’étirements, de relaxation et de respirations empruntées au yoga. Elle se pratique aussi auprès du grand public tout comme d’autres disciplines comme la rigologie. Ces techniques de bien-être autour du rire fleurissent en France depuis une quinzaine d’années. On compterait aujourd’hui près de 400 clubs de rire en France, avec plus de 15 000 rieurs qui se retrouvent pour s’accorder un moment de détente. 

 

Attention, dans ces techniques il n’est pas question de se raconter des blagues mais de pratiquer des exercices corporels et respiratoires. On s’échauffe en se frottant le corps et en pratiquant des respirations abdominales, puis on attaque des séries d’exercices où l’on provoque la mécanique du rire, comme des « ah ah ah », « oh oh oh » de manière accentuée, ou en en jouant avec son voisin. 


Artificiel me direz-vous ? Ce qui est étonnant c’est que le cerveau ne fait pas la différence entre un rire forcé et un rire naturel. Et dans la plupart des cas les rires simulés deviennent des rires naturels, jusqu’à parfois devenir des fous rires contagieux !

 

Ce relâchement total permet d’atteindre une détente musculaire et mentale profonde. La science du rire, très sérieuse, et appelée gélotologie, a montré que lors d’un rire prolongé, le cerveau libère des endorphines et augmente le taux de sérotonine. Ces fameuses « hormones du bonheur » aux propriétés calmantes et anti douleur, qui diminuent le stress et l’anxiété. Le cœur quant à lui bat plus vite et plus fort ce qui permet d’oxygéner le muscle cardiaque. Les artères rétrécissent puis se dilatent et améliorent la circulation sanguine. 

 

Rire permet aussi une plus grande ouverture de la cage thoracique en créant de courtes contractions et des spasmes du diaphragme qui vont masser l’abdomen mais aussi les organes internes comme le foie, l’estomac, le pancréas favorisant ainsi la digestion. Côté poumons, ces derniers rejettent à 120km/h d’énormes quantités d’air, ce qui nettoie les muqueuses en profondeur. 400 muscles sont activés lorsque l’on rit. 

 

Pour tous ces bienfaits, les médecins recommandent de rire 15 minutes par jour. Trois minutes de rire intense correspondraient à 15 minutes de marche. Et selon le docteur William Fray, de l’université Stanford, 10 minutes de rire intense seraient aussi efficace que 30 minutes d’aviron !


Rien de tel pour en deux mots : gai-rire !
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

©RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Un jour, un geste - Agir pour l’écologie avec Kaizen

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don