Accueil
Homosexualité et vie chrétienne: on en parle, dans le Diocèse d'Annecy
Partager

Homosexualité et vie chrétienne: on en parle, dans le Diocèse d'Annecy

Un article rédigé par Vanessa Sansone - RCF Haute-Savoie, le 23 septembre 2021  -  Modifié le 23 septembre 2021
Vitamine C, en Haute-Savoie Homosexualité et vie chrétienne : on en parle, dans le Diocèse d'Annecy

La pastorale familiale du Diocèse d'Annecy démarre le 2 octobre 2021 un parcours ouvert à tous. Objectif : "mieux comprendre et accueillir les personnes homosexuelles dans nos vies, nos familles, nos paroisses".

Affiche du parcours "homosexualité et vie chrétienne" du Diocèse d'Annecy Affiche du parcours "homosexualité et vie chrétienne" du Diocèse d'Annecy

Depuis vingt-quatre ans, des personnes homosexuelles, et des proches de personnes homosexuelles se retrouvent, un dimanche par mois, à la Maison du Diocèse d’Annecy. C’est l’un des vingt groupes de parole en France de l’association DUEC (Devenir Un en Christ). « Il y a un temps de convivialité, une lecture de la Parole et un partage» explique Franck Moisdon, co-animateur du groupe en Pays de Savoie. «DUEC m’a permis de parler de ma foi, d’éclairer ma conscience et d’avancer dans ma vie de chrétien» confie Timothée de Montgolfier, vice-président de DUEC, au niveau national.

"Le pape demande d'accompagner toutes les familles"

En plus de DUEC, le Diocèse d’Annecy propose maintenant quatre samedis sur le thème de l'homosexualité et de la vie chrétienne. Le de ce parcours interpelle chaque croyant: "Qui suis-je pour juger?". « Dans l’Exhortation Apostolique Amoris Laetitia, le Pape François souligne que personne n’est condamné, que tout le monde est appelé à faire partie de l’Eglise» explique Françoise Ouziel, déléguée de la pastorale familiale du Diocèse d’Annecy. « Il demande aussi à l’Eglise d’accompagner toutes les familles. Or, beaucoup vivent mal l’homosexualité d’un de leurs membres».

Que dit la Bible?

Et pour cause… Des générations de croyants ont grandi avec l’idée que la Bible condamne tout simplement l’homosexualité. Une question qui sera approfondie lors du parcours. « Dans l’Ancien Testament, il n’y a, en que deux phrases sur l'homosexualité. Elles sont effectivement réprobatrices, mais il faut les lire en pensant aussi à leur contexte d’écriture. Quant aux Evangiles : Jésus ne dit rien du tout de l’homosexualité» explique le Père Gilles Chassé, bibliste. « Le Catéchisme de l’Eglise Catholique a interprété cela. Il caractérise l’homosexualité comme désordonnée par rapport à l'ordre naturel. Mais il parle aussi de respect, de non-discrimination. Le Catéchisme considère que toute personne homosexuelle est appelée à réaliser la volonté de Dieu dans sa vie». 

"C'est parfois difficile de se rendre en couple à une célébration"

Alors, quels enjeux pastoraux aujourd’hui? La question sera posée à l’issue du parcours. «Pour des couples homosexuels, c’est parfois difficile de venir ensemble à une célébration. Je connais aussi des personnes qui rendaient un service dans leur paroisse et qui en ont été remerciées, quand on a appris leur homosexualité» témoigne Franck. «Et pourtant, pour Jésus, l’accueil est inconditionnel, non ? J'y vois vraiment un appel pour nos communautés» lance Robert de Malartic, conseiller conjugal et membre de la Maison de la Famille du Diocèse d’Annecy.

Une évolution nationale

En France, près de la moitié des diocèses ont déjà proposé un itinéraire de réflexion comme celui-là, ou un espace pour les personnes homosexuelles chrétiennes.  « A DUEC, nous ne revendiquons rien, nous ne militons pas. Mais je me réjouis de voir que l’Eglise avance, sur l’accueil des personnes homosexuelles. Dans ma paroisse je suis intégré, je fais chanter. C’est une Joie de pouvoir vivre ma foi au sein de cette communauté locale. Mais tout le monde n'a pas cette chance» conclut Timothée.

 

Aussi au sommaire de cette émission : 

  • L’Eglise de Saint-Sigismond a retrouvé les quatre statues de son retable, le week-end dernier ! Témoignages.
  • Les équipes du Secours Catholique de Haute-Savoie sont sur le pont, en cette rentrée. La présidente et le délégué départemental nous en parlent.
  • En bref : des week-ends Vivre et Aimer à Talloires

 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don