Accueil
Hommages à Gérard Collomb, « le maire qui a fait basculer Lyon dans le 21e siècle »
Partager

Hommages à Gérard Collomb, « le maire qui a fait basculer Lyon dans le 21e siècle »

Un article rédigé par rédaction RCF Lyon - RCF Lyon, le 27 novembre 2023  -  Modifié le 1 décembre 2023
Émissions spéciales · RCF Lyon Gérard Collomb, les hommages : émission spéciale RCF Lyon

Une ville pleure l’un de ses plus grands maires : Gérard Collomb est mort samedi 25 novembre après un an de combat contre la maladie. L'élu socialiste aura profondément changé la ville : au fil de sons d'archive, de réactions de Lyonnais et de personnalités, et en compagnie de cinq invités, RCF Lyon lui rend hommage dans une matinale spéciale. Le résumé des réactions dans notre article.

Gérard Collomb en novembre 2021 - © RCF Lyon (Grégoire Soual-Dubois) Gérard Collomb en novembre 2021 - © RCF Lyon (Grégoire Soual-Dubois)

Le temps d'une matinale spéciale, on revient sur le parcours de Gérard Collomb, ses réalisations, ses succès et ses échecs. Depuis sa mort, les hommages se succèdent, des Lyonnais sur les marchés jusqu'à l'Élysée, le président Emmanuel Macron estimant les Lyonnais « orphelins [d'un maire] digne successeur d'Édouard Herriot ».

Le président de la République sera d'ailleurs présent à Lyon mercredi 29 novembre pour les obsèques de Gérard Collomb à la primatiale Saint-Jean. D'ici là, aujourd’hui à partir de 13h et demain, son cercueil sera exposé au public dans la cour de l’Hôtel de ville, avec registre de condoléances.

 

Une émission pour le souvenir

Dans notre émission, retrouvez des témoignages, des archives et des réactions en mémoire de Gérard Collomb, qui a dirigé la ville pendant près de 20 ans, entre 2001 et 2020.

En studio, plusieurs invités : Georges Képénékian, Bruno Bonnell, Christian Delorme, Jean-Louis Touraine et Isabelle Sabran. Mais aussi les réactions des Lyonnais recueillies ce dimanche, ainsi que celles de personnalités comme Jean-Michel Aulas, Najat Vallaud-Belkacem, Mgr Philippe Barbarin.

Le premier plateau de notre matinale spéciale - © RCF Lyon (Grégoire Soual-Dubois) Le premier plateau de notre matinale spéciale - © RCF Lyon (Grégoire Soual-Dubois)

Georges Képénékian : « Il a adopté la ville et la ville l’a adopté par la suite »

Conseiller municipal de Lyon, ancien maire de Lyon de mai 2017 à octobre 2018, il fut l'un des directeurs de campagne de Gérard Collomb en 2008, adjoint à la culture et aux grands événements pendant son 2e mandat, et premier adjoint à la culture pendant son 3e mandat. « Comme toujours dans sa vie, il a affronté », affirme Georges Képénékian à propos de la lutte de Gérard Collomb contre le cancer.

« Il a adopté la ville et la ville l’a adopté par la suite » : l'ancien maire de Lyon aujourd'hui conseiller municipal salue « un homme profondément humain » qui « connaissait sa ville, mais de fond en comble ».

Georges Képénékian - © RCF Lyon (Grégoire Soual-Dubois) Georges Képénékian - © RCF Lyon (Grégoire Soual-Dubois)

Bruno Bonnell : « C’était probablement mon mentor »

Secrétaire général pour l’investissement chargé du plan France 2030, cet entrepreneur est notamment connu pour avoir créé la société de jeu vidéo Infogrames, qui avait fait le choix d’installer son siège dans le quartier de l’Industrie, à Vaise, dans le 9e arrondissement, quand Gérard Collomb en était le maire.

« C’était probablement mon mentor » : l’ancien député LREM de Villeurbanne reconnait en Gérard Collomb « quelqu’un qui avait un pas d’avance », un « visionnaire ». Environnement, santé, recherche, industrie : « il a vraiment été le maire qui a fait basculer Lyon dans le 21e siècle ».

Bruno Bonnell - © RCF Lyon (Grégoire Soual-Dubois) Bruno Bonnell - © RCF Lyon (Grégoire Soual-Dubois)

Christian Delorme : G. Collomb, « vraiment un humaniste »

Ce prêtre, délégué du diocèse de Lyon pour le dialogue interreligieux, a côtoyé Gérard Collomb pendant plus de 40 ans : « Je l’ai connu candidat à la députation ». Pour lui, « cet homme était vraiment un humaniste », un « homme de la fraternité ».

Le père Christian Delorme - © RCF Lyon (Grégoire Soual-Dubois) Le père Christian Delorme - © RCF Lyon (Grégoire Soual-Dubois)

Jean-Louis Touraine : « Il s’est mis au service, parfois sacrifié, pour les Lyonnais »

Professeur de médecine, l'ancien député socialiste puis macroniste fut un long compagnon de route de Gérard Collomb, maire du 8e arrondissement quand lui était dans le 9e. Le premier adjoint à la mairie centrale de 2001 à 2014 se souvient d'un Gérard Collomb voué à sa mission politique : « Son travail primait sur tout, y compris sur sa propre santé ».

Jean-Louis Touraine - © RCF Lyon (Grégoire Soual-Dubois) Jean-Louis Touraine - © RCF Lyon (Grégoire Soual-Dubois)

Isabelle Sabran : « Il aimait les gens »

Elle aura été 34 ans dans les coulisses de l’Hôtel de Ville de Lyon en tant que cheffe du protocole. De 1989 à 2022, Isabelle Sabran a servi 5 maires très différents : Michel Noir, Raymond Barre, Georges Képénékian, Grégory Doucet et donc Gérard Collomb. « C’était un énorme travailleur », se souvient celle qui l'a côtoyé pendant des années : « Il savait créer une équipe, déceler les talents, vous rendre meilleur ».

Et de saluer sa joie de vivre fédératrice : « Gérard Collomb avait énormément d’humour : je l’ai vu retourner des salles entières où l’atmosphère était tristoune ! ».

Isabelle Sabran - © RCF Lyon (Grégoire Soual-Dubois) Isabelle Sabran - © RCF Lyon (Grégoire Soual-Dubois)

Aulas, Barbarin, Vallaud-Belkacem...

Il était archevêque de Lyon de 2002 à 2020 : pour Mgr Philippe Barbarin, Gérard Collomb avait aussi à cœur de développer son « modèle à la lyonnaise » où le monde économique, le monde politique et le monde religieux travaillent ensemble à l’intérêt général. L’ancien archevêque de Lyon, dont l’épiscopat correspond presque au mandat de maire de Gérard Collomb, retient de Gérard Collomb « beaucoup d'estime réciproque, de respect, d'écoute, aussi ; c'était vraiment un beau compagnonnage ».

 

L'ancienne adjointe de Gérard Collomb Najat Vallaud-Belkacem, ancienne ministre pendant la présidence de François Hollande, évoque ce qu'elle a appris aux côtés de Gérard Collomb dans l'émission Version Originale de RCF Lyon en janvier dernier : « J'en ai un souvenir vraiment superbe : Gérard Collomb, il a quelque chose pour lui qui est une détermination sans faille ».

 

Dans le 9e arrondissement, un certain Jean-Michel Aulas s’était installé avec Cegid, sa société d’édition de logiciels. Le président d’honneur de l’Olympique Lyonnais ressent une immense tristesse à la mort du maire bâtisseur : « Il avait cette proximité avec les gens qui lui permettait d'avoir une vision 360 des sujets à traiter ». Côté sport, Gérard Collomb « suivait l'OL comme un maire de sa ville mais aussi comme un supporter », se rappelle-t-il.

 

Eux se sont côtoyés durant près de 20 ans, l'un comme maire de Lyon, l'autre comme maire de Villeurbanne de 2001 à 2020 : Jean-Paul Bret était ému samedi soir, à l'annonce de la mort de Gérard Collomb, qu'il nomme « compagnon ». Un compagnon sous des couleurs socialistes. Jean-Paul Bret se souvient des soirées après les congrès socialistes où le maire de Lyon mettait l'ambiance autour du repas, « chantait avec sa voix haut perchée ». Mais il y a aussi des moments plus durs lorsque les deux hommes étaient président et vice-président de la métropole et maires des deux communes voisines. « C'est sûr que ça n'a pas toujours été très facile, c'est-à-dire que Gérard Collomb était un autocrate, quand même. Et en vieillissant dans le poste, je pense que ses tendances se sont plutôt quand même renforcé par rapport à ce qu'il était au début en 2001 ».

 

Directrice de la Maison de la Danse et de la Biennale de la Danse de 2011 à 2022, Dominique Hervieu se souvient d'un élu avec un vrai intérêt pour la culture : « C'était un homme de culture assez classique, [avec] à la fois une vraie ouverture d'esprit ».

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don