Accueil
Hommage à Guillaume Bats
Partager

Hommage à Guillaume Bats

Un article rédigé par Hamou Bouakkaz, expert diversité et handicap - RCF, le 5 juin 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023

Je vais dire "chapeau l’artiste" et "bon vent" à un frère d’armes et de cœur, l’humoriste Guillaume Bats. En fidélité à tout ce qu’il fut, cet hommage ne peut pas être triste mais au contraire, joyeux et ébouriffant. D’ailleurs, je suis persuadé qu’il doit déjà avoir commencé à faire marrer tout le monde, là-haut, si toutefois c’est accessible, puisqu’il nous a fait la très mauvaise blague, de nous quitter la semaine dernière.

Hamou Bouakkaz, expert diversité et handicap ©DR Hamou Bouakkaz, expert diversité et handicap ©DR

Si certains auditeurs ne le connaissaient pas, Guillaume Bats était un jeune homme qui remplissait les salles pour ses spectacles d’humour. Il était très handicapé. Oui, et précisément, s’il faisait rire, c’était en tournant en dérision le handicap. Comme on dit, "rire pour ne pas pleurer", parce que sa vie a été marquée par des drames. Il collaborait avec les plus grands noms du rire.

 

Guillaume Bats était atteint de la maladie des os de verre, et avant de percer grâce à ses sketches, il avait eu une vie difficile, marquée par l’abandon de sa mère naturelle, désemparée face à sa maladie. Roi de l’autodérision, il se présentait lui-même comme "le gargouille le plus drôle de Paris", la maladie déformant fortement son corps et son visage. Et cette salle maladie l’a donc emporté à 36 ans.

 

Pourtant, il ne cessait de dire que son handicap était sa force, et que la maladie ne l’empêcherait ni de se regarder dans une glace, ni d’en rire - c’est dire le recul qu’il avait. De la vie, il s’acharnait à prendre le meilleur parti. L'humour permet de mettre les stéréotypes à distance. Rire, ça permet d’ouvrir toutes les portes et de libérer des tas d’angoisses. C’est comme ça que, quand je rencontre quelqu’un, j’ai coutume de lui dire : "Cher ami, je ne vous avais pas vu !" C’est aussi ma ligne de conduite quand j’interviens dans les entreprises : il faut piquer un peu, pour parler de handicap, mais il faut aussi libérer les soupapes, en faisant rire. Et l’humour est aussi un moyen corrosif pour dénoncer l’absurde.

 


 

Hamou Bouakkaz, expert Diversité et Handicap, intervient chaque semaine dans la Matinale RCF. À voir : sa série "l’Irritant", qu'il lance avec l’agence Lemon Adds, où il manie l’humour pour illustrer le fait qu’un petit rien peu tout changer.

> La chronique Handicap

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don