Accueil
Hommage à Claude Bloch, dernier survivant lyonnais de la Shoah
Partager

Hommage à Claude Bloch, dernier survivant lyonnais de la Shoah

Un article rédigé par Jean-Baptiste Cocagne - RCF Lyon, le 9 janvier 2024  -  Modifié le 10 janvier 2024
Tempo · Le podcast d'actualité de RCF Lyon Hommage à Claude Bloch, dernier survivant lyonnais de la Shoah

Il s’agissait du dernier survivant lyonnais de la Shoah : Claude Bloch est mort le 31 décembre 2023 à Lyon, à l’âge de 95 ans. Il avait été déporté à Auschwitz quand il était adolescent. Depuis presque 30 ans, il témoignait inlassablement auprès des plus jeunes, pour que son histoire et que l’Histoire ne se répètent pas. 

Claude Bloch a été inhumé mardi 9 janvier 2024 au cimetière de la Guillotière à Lyon, avant un hommage officiel rendu à l'hôtel de ville le jeudi 25 janvier.

Claude Bloch - © RCF Lyon 2021 Claude Bloch - © RCF Lyon 2021

Du haut de son mètre 65, Claude Bloch apparaissait toujours calme et serein, racontant son histoire avec un ton tout en douceur, en totale contradiction avec l'horreur qu'il avait vécue.

Alors qu'il n'avait que 15 ans, Claude Bloch avait été arrêté le 29 juin 1944 à Crépieux, avec sa mère Eliette Meyer, par la milice de Lyon et son chef Paul Touvier en personne. Arrêtés car ils sont juifs.

Version Originale · RCF Lyon Claude Bloch, rescapé d'Auschwitz, en version originale

Mère et fils seront ensuite déportés à Drancy, puis dans le camp d'Auschwitz, en Pologne, où ils arrivent le 4 août 1944. Là, le fils et sa mère sont séparés. Elle, mourra dans les fours crématoires et ne reverra plus jamais son fils, après l'avoir repoussé du côté du groupe des adultes. Malgré ses 15 ans, Claude Bloch est ainsi choisi dans le groupe des hommes, grâce au pantalon long que lui a conseillé de porter sa mère, même en plein été. « Elle m’a sauvé la vie à ce moment-là grâce à ce détail » expliquera Claude Bloch.

Pendant six mois, Claude Bloch connaîtra à Auschwitz l’horreur au quotidien. 

Claude Bloch raconte son quotidien à Auschwitz

Après sa libération de déportation en 1945, Claude Bloch reviendra à Lyon, tentant de mener une vie la plus normale possible. « Il a passé toute sa vie d'une manière tout à fait anonyme, dans un emploi de comptable aux établissements Peugeot. C'était un homme humble qui n'affichait pas son vécu comme un étendard. Il était tout sauf quelqu'un qui voulait revendiquer un passé et s'en emparer pour acquérir la notoriété » se souvient Jean-Olivier Viout, substitut du procureur général au procès de Klaus Barbie en 1987 et aujourd’hui président du Conseil d’orientation du mémorial de la prison de Montluc, où fut d'ailleurs détenu pendant quelques jours Claude Bloch après son arrestation. 

Claude Bloch commencera seulement à raconter publiquement ce qu'il a vécu à partir de 1995, quelques années après sa retraite. 

Un récit de témoin direct très précieux selon l’ancien magistrat Jean-Olivier Viout.

Jean-Olivier Viout se souvient de Claude Bloch

À la fin de chacune de ses interventions, Claude Bloch demandait au public de ne pas applaudir, en forme de respect pour toutes les victimes de la Shoah.

Claude Bloch a choisi d’être incinéré, car c’est le sort qui avait été réservé à sa mère expliquait-il. Après son inhumation au cimetière de la Guillotière le 9 janvier 2024, un hommage officiel sera organisé par la Ville de Lyon et par plusieurs associations mémorielles dont Claude Bloch était membre. Elle aura lieu à l’Hôtel de ville lyonnais le jeudi 25 janvier, comme un symbole, deux jours avant l'anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz-Birkenau.

Regard chrétien sur l'actualité · RCF Lyon Père Delorme sur Claude Bloch : « Il nous a aidé à forger notre conscience morale »
Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don