Accueil
Heureux qui comme Ulysse..
Partager

Heureux qui comme Ulysse..

RCF,  -  Modifié le 14 mai 2019
Pour son édito du jour, Véronique Margron s'intéresse à un alexandrin célèbre : "Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage"
podcast image par défaut

Qui ne se souvient pas de cet alexandrin dans un sonnet de Joachim du Bellay : « Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage. » Et que reprendra Georges Brassens.

Mais heureux de quoi donc ?

Dans l’Odyssée d’Homère, Ulysse vit une errance dans laquelle il perd son identité. En grec, Ulysse, rappelle le mot « oudeis », « rien » ou  « personne ». Il a tout perdu, y compris lui-même, et le poème raconte comment il va retrouver son identité et enfin réussir à se montrer tel qu’il est. Enfin de compte, Ulysse est une des premières figures qui posent la question quand sommes-nous authentiques ?

Car être soi-même n’est pas d’abord question d’identité dont tant et tant de mouvements et de politiques rabattent parfois nos oreilles, mais être soi-même est question d’adéquation à soi.

Telle est la thèse, que je reprends ce matin à mon compte, du philosophe Claude Romano, dans son essai "Être soi-même, une autre histoire de la philosophie". Le lisant, je m’interroge sur ces personnalités qui en apparence sont parfaites, tout comme il convient, alors que des failles profondes se cachent. Des failles qui se révèlent dans les circonstances parfois dramatiques pour d’autres.
 
Un autre aphorisme pourrait aider à comprendre : cette parole attribuée à l’écrivain Oscar Wilde : « Soyez vous-mêmes, tous les autres sont déjà pris ». Mais il faut bien comprendre. Ce n'est pas là un impératif mais un accomplissement. Celui de ne pas se tromper soi-même ou s’illusionner sur soi.

Ce n’est pas là la permission à n’avoir souci que de soi-même et de ses désirs, ou de ses fantasmes. Bien au contraire, c’est là l’obligation d’exercer la responsabilité envers soi-même de ne pas se mentir. Nous sommes loin de l’injonction publicitaire du « soyez vous-même » où au bout du compte chacun fait tout pour ressembler à son voisin et où la recherche effrénée de l’individualité ne mène qu’à du mimétisme, et non à l’authenticité.
 
Voilà bien toute la tâche de notre vie, qui ne peut se vivre sans les autres, sans le souci des autres, exister en personne, et non par procuration. Heureux qui comme Ulysse…
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don