Accueil
Haute-Savoie : quels enseignements tirés de l'élection d'Emmanuel Macron ?
Partager

Haute-Savoie : quels enseignements tirés de l'élection d'Emmanuel Macron ?

Un article rédigé par Victor Vasseur - RCF Haute-Savoie,  -  Modifié le 9 mai 2017
Dimanche 7 mai, la Haute-Savoie a voté massivement pour Emmanuel Macron, à l'exception de 8 communes qui ont placé Marine Le Pen en tête. L'analyse de Bruno Berthier, politologue.
2017 RCF Haute-Savoie - Victor Vasseur 2017 RCF Haute-Savoie - Victor Vasseur

Emmanuel Macron termine en tête dans la quasi-totalité des communes de notre département, ce n’est pas une surprise ?

"Dans un département classé à droite, c’est naturel que le report de voix des Républicains se fasse au profit d’Emmanuel Macron. Et c’est encore plus flagrant dans des agglomérations comme Annemasse, Annecy, Thonon-les-Bains qui sont très marqués par le centre-droit. Ce sont des îlots de vote Macron très important."

Il confirme dans ces agglomérations ?

"Oui, et on remarque aussi que le Haut-Faucigny, la région de Chamonix, de Vallorcine, de Combloux ou encore Megève ont voté très massivement pour Macron. Les scores frisent parfois les 80%."
 

A Lire  : eN Haute-Savoie : les militants d’Emmanuel Macron fêtent leur victoire

On remarque aussi que 77% des électeurs de Saint-Julien-en-Genevois ont voté pour Emmanuel Macron. Le fait qu’il soit un européen convaincu l'a aider à parler naturellement au frontaliers selon vous ?

"C’est évident. La dimension européenne de sa campagne a fortement incité les électeurs du bassin lémanique à se tourner vers lui. Les reports de voix sont très net."

Mais il y a des îlots de résistances du vote Le Pen ?

"Oui, ce sont les mêmes qu’au premier tour. Dans les anciennes régions usinières du Val-de-Fier, dans lesquelles il y a toujours de l’activité, les votes restent populaires. Evidement la moyenne Vallée de l’Arve reste acquise à Marine Le Pen, tout comme dans cette couronne Chablaisienne (ndlr : avec Bonneveaux, Reyvroz et Chevenod). Le vote frontiste est resté fort et pourtant la candidate n’a pas semblé gagnée de voix."

Une carte en trompe l’œil.

Peut-on s’attendre en Haute-Savoie aussi à une recomposition politique lors des législatives ? 

"Je vois mal Emmanuel Macron, dans ce contexte-là, réussir à transformer l’effet qui a été le sien ces dernières semaines pour galvaniser sur son nom et son programme dans ce département qui a sans doute beaucoup voter pour lui par défaut. C’était plus un vote de raison, qu’un vote d’adhésion. Ce sera difficile de remporter des circonscriptions dans le département. La part de l’électorat filloniste du premier tour risque de se reporter vers les candidats présentés par les Républicains." 

ECOUTEZ L'INTEGRALITe de l'interview de Bruno Berthier, politologue, rattaché à la faculté de droit de l'Université Savoie Mont-Blanc :


 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don