Accueil
Haute-Savoie : le chauffage dans les églises, une facture salée pour les paroisses
Partager

Haute-Savoie : le chauffage dans les églises, une facture salée pour les paroisses

Un article rédigé par Vanessa Sansone - RCF Haute-Savoie, le 17 octobre 2022  -  Modifié le 5 février 2024

Comment payer le chauffage de l'église alors que le coût de l'énergie augmente ? Un casse-tête pour de nombreuses paroisses du diocèse d'Annecy. Exemples à Annecy et Thonon. 

Bougies dans une église Bougies dans une église

Le diocèse d'Annecy compte 320 églises, dont 18 construites après 1905 et donc propriétés du diocèse. Mais même dans les églises communales, le coût du chauffage est normalement supporté par la paroisse. Et avec la hausse du prix de l'énergie ces derniers mois, les trésoriers des paroisses s'arrachent les cheveux! 

 

 

L'orgue a besoin d'une température minimale

 

 

"Sur une année, la facture de chauffage a grimpé de 30.000 euros, pour les 4 églises et les salles paroissiales" témoigne le Père Jean-Claude Mutabazzi, curé à Thonon. Chance : l'un des paroissiens est consultant dans le domaine de l'énergie. Il est en train de passer au cribles les bâtiments et les dépenses. "Nous sommes prêts à déplacer des messes, pour moins chauffer certaines églises en hiver. Mais il faudra tenir compte de la vie des paroissiens" souligne le curé. Autre donnée à prendre en compte : le mobilier et les œuvres présentes dans les églises. "L'orgue de la basilique, par exemple, nécessite une température minimale, pour rester en bon état. Il faut travailler en bonne intelligence avec la mairie."

 

 

Changer d'église en hiver : chez nous, le jeu n'en vaut pas la chandelle

 

 

A Annecy, sur le secteur des Fins, la paroisse Sainte-Thérèse a déjà réalisé son étude. "Sur les 4 prochaines années, il va falloir débourser 70.000 euros de plus, pour chauffer les 2 églises et la salle paroissiale" conclut le Père Vincent Grillet, curé. "Changer d'église les dimanches d'hiver ferait économiser à peine 70 euros par célébration... Une somme que l'on risque de perdre dans le panier de la quête. Le conseil économique et l'équipe d'animation pastorale ont estimé que le jeu n'en valait pas la chandelle". Il va donc falloir faire des économies sur les autres dépenses et appeler les paroissiens à la générosité. "Je pense nécessaire d'entamer une vraie réflexion sur l'immobilier. Quels sont les objectifs, pour la mission, des différentes églises et salles ? Doit-on tout conserver? Je n'en suis pas sûr" conclut le curé. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don