Accueil
Grippe : l’épidémie gagne du terrain en France

Grippe : l’épidémie gagne du terrain en France

RCF, le 28 décembre 2023  -  Modifié le 28 décembre 2023

Le virus de la grippe continue de progresser, sept régions sont désormais en situation épidémique. Les conséquences sur les urgences et l'hôpital commencent à se faire sentir. 

L'épidémie de grippe commence à peser sur les urgences et l'hôpital. Frédéric Scheiber/Hans Lucas L'épidémie de grippe commence à peser sur les urgences et l'hôpital. Frédéric Scheiber/Hans Lucas

Extension de la grippe

La grippe prend ses quartiers en France. Après les régions de l’Est, l’Île-de-France et les Hauts-de-France sont désormais concernées selon le dernier bilan hebdomadaire épidémiologique de Santé Publique France publié mercredi.

L’installation de la grippe coïncide avec une poussée des cas de Covid. Le nombre de consultations chez les médecins est en hausse, mais les hospitalisations aussi.

Hospitalisations en hausse

"Nous avons une augmentation du nombre de patients à hospitaliser au milieu de la phase épidémique. Avec le nombre de lits insuffisant, on a tous les jours une vingtaine de patients en attente sur des brancards à Rennes", constate le Pr Louis Soulat, responsable Samu et urgences au CHU de Rennes et vice-président du syndicat Samu urgences de France.

Vaccination insuffisante 

Cette année, la vaccination Covid et grippe a pris du retard. Près de 500 000 personnes fragiles, ne se sont pas faites vaccinées, avec une des répercussions sur l’hôpital. "On relève des hospitalisations pour des personnes fragiles non vaccinées contre le Covid ou la grippe" indique le Pr Soulat. "Il y a eu un certain rejet de la vaccination. Il y a l’influence des antivax et peut être un ras-le-bol. Mais surtout l’absence de médecin traitant pour un grand nombre de ces personnes ne permet par la mise en place d’une prévention efficace" souligne l’urgentiste.

Gestes barrières pour les plus fragiles

Dans ce contexte, Santé Publique France recommande l’application des gestes barrières pour les personnes âgées et fragiles. Bonne nouvelle en revanche, l’incidence de la bronchiolite commence à baisser. Ce qui devrait alléger la charge des services de pédiatrie. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don