Accueil
Gironde : Emmanuelle Ajon, figure de la gauche bordelaise, est décédée
Partager

Gironde : Emmanuelle Ajon, figure de la gauche bordelaise, est décédée

Un article rédigé par clement guerre - RCF Bordeaux,  -  Modifié le 16 décembre 2020
Vice-présidente du Département de la Gironde et adjointe du maire de Bordeaux en charge du logement, Emmanuelle Ajon est morte ce lundi 14 décembre 2020 à l'âge de 49 ans.
Emmanuelle Ajon est décédée à 49 ans d'une maladie fulgurante, photo Département de la Gironde.. Emmanuelle Ajon est décédée à 49 ans d'une maladie fulgurante, photo Département de la Gironde..

Ce mercredi matin les drapeaux sont en berne à Bordeaux et vont le rester jusqu'aux obsèques d'Emmanuelle Ajon. 

L’élue girondine, à la mairie de Bordeaux et au Département, est en effet décédée ce lundi d’une maladie fulgurante contre laquelle elle s’est battue pendant de longues semaines. Les élus rendent hommage à sa ténacité, sa détermination politique mais aussi son soutien aux plus démunis. Emmanuelle Ajon était devenue une figure de la gauche en Gironde et une voix forte dans ce qui était devenu son combat politique : la protection de l’enfance.

Le président du département, Jean-Luc Gleyze, lui rend hommage pour son combat politique :

Le maire de Bordeaux, Pierre Hurmic, rend également hommage à son engagement de terrain pour le quartier de La Bastide, rive droite à Bordeaux : 

En 2007, Emmanuelle Ajon avait aussi été la suppléante de Michèle Delaunay aux élections législatives.
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don