Accueil
Frédéric Leturque, maire d'Arras, suite au premier tour des législatives
Partager

Frédéric Leturque, maire d'Arras, suite au premier tour des législatives

Un article rédigé par RCF - RCF Hauts de France,  -  Modifié le 15 juin 2017
Le Maire d'Arras, Frédéric Leturque, s'exprime après le premier tour des législatives pour sa circonscription. Le second tour opposera Jacqueline Macquet (REM) à Alban Heusèle (FN).
podcast image par défaut

Frédéric LETURQUE, Maire d’Arras

«  En tant que Maire, je tiens à saluer et remercier toutes celles et ceux qui ont tenu les bureaux de vote et ont permis à l’exercice démocratique de se dérouler dans de bonnes conditions, malgré la participation très faible.

Ce taux d’abstention record est certainement la donnée la plus marquante de ce premier tour. J’y vois une lassitude et une démobilisation des électeurs. Lassitude au soir de ce septième scrutin en sept mois, après les primaires de droite, de gauche et les élections présidentielles. Démobilisation après une élection présidentielle pleine de rebondissements qui a engendré beaucoup de déception.

La deuxième circonscription du Pas-de- Calais, celle d’Arras, n’échappe pas à la démobilisation des électeurs. Sur 85 000 inscrits, près de 42 000 ne se sont pas rendus aux urnes.

Le second tour opposera Jacqueline MAQUET au candidat du Front National. Je salue la campagne d’Alexandre MALFAIT qui s’est heurtée à des votes d’étiquettes et à une forte abstention.

Sans ambiguïté, au 2 ème tour, je voterai Jacqueline MAQUET, candidate pour La République En Marche.

Dans le département du Pas-de-Calais où Madame Le Pen était en tête dans 8 circonscriptions au second tour de l’élection présidentielle, le risque FN est présent.

Je ne peux me résoudre à ce que notre département soit représenté par des députés qui méprisent la République. Comme pour le 1er tour, je continuerai à m’engager afin de dire NON au FN et OUI au Pas-de- Calais qui a résolument sa place dans le camp des optimistes.

Au niveau national, le résultat est net. Les Français ont confirmé leur vote de la Présidentielle et ont clairement affirmé leur volonté de donner une majorité au Président de la République et à son Premier Ministre. »

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don