Accueil
FORMULE CLUB / Primaires • Prisons • Victimes du terrorisme • Assise
Partager

FORMULE CLUB / Primaires • Prisons • Victimes du terrorisme • Assise

RCF,  -  Modifié le 14 octobre 2016
Au menu aujourd’hui, la primaire de droite, les tensions autour des prisons, la journée national d’hommage aux victimes et le rassemblement interreligieux de prières pour la paix à Assise.
podcast image par défaut

Sept candidats pour la primaire de la droite et du centre

On connaît désormais les sept candidats pour la primaire de la droite et du centre. Seule la candidature d'Hervé Mariton, député Les Républicains de la Drôme, a été écartée. Ce dernier doit annoncer d'ici quelques jours pour quel candidat il appellera à voter. Pour les autres, la campagne a officiellement débuté et elle promet d'être houleuse. Le 28 août dernier, François Fillon avait ouvert les hostilités en s'attaquant à Nicolas Sarkozy. Ce dernier a quant à lui préféré endosser l’habit du chef, en tentant de calmer le jeu. Bruno Le Maire veut pour sa part s'imposer comme le troisième homme. Quant à Alain Juppé, favori des sondages, il compte bien survoler la mêlée.

 

Le ministre de la Justice veut réformer la prison

L'univers de la prison est sens dessus-dessous. On ne compte plus les agressions de surveillants, et les cas de radicalisation, que ce soit chez les détenus eux-mêmes, ou bien chez les surveillants. Pour Jean-Jacques Urvoas, le garde des Sceaux, l'heure est à la réforme. Ce dernier souhaite ouvrir de nouvelles places dans les prisons françaises, afin de pouvoir s'en tenir à la règle une cellule, un prisonnier.

 

Vers une journée en mémoire des victimes du terrorisme dans le calendrier ?

La cérémonie présidée lundi par François Hollande, en homme aux victimes du terrorisme a bien montré, au-delà d’un nouveau moment d’unité nationale, que la classe politique ne peut ignorer les attentes des familles des victimes, que ce soit en matière de lutte antiterroriste, en matière d’indemnisation, ou dans le domaine du devoir de mémoire.

 

A Assise, les religions ont prié pour la paix

Lors de la cérémonie de clôture de la rencontre interreligieuse d’Assise, le pape François a réaffirmé que "le nom de Dieu ne peut jamais justifier la violence". Il a également souligné que "la paix est une responsabilité universelle". François a aussi fustigé "la grande maladie de notre époque, l'indifférence, qui rend inerte et insensible". Et de conclure : "aujourd'hui le monde a une ardente soif de paix".

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don