Accueil
Fête de saint Charles de Foucauld : un jour symbolique pour les huit religieuses de Boulaur qui s'installent à l'abbaye Notre-Dame des Neiges

Fête de saint Charles de Foucauld : un jour symbolique pour les huit religieuses de Boulaur qui s'installent à l'abbaye Notre-Dame des Neiges

Un article rédigé par Antoine Loistron, Pauline de Torsiac, Odile Riffaud - RCF, le 1 décembre 2022  -  Modifié le 1 décembre 2022
L'actu chrétienne Fête de saint Charles de Foucauld : un jour symbolique pour les huit religieuses de Boulaur qui s'installent à l'abbaye Notre-Dame des Neiges

Cela avait été annoncé en avril dernier. Huit religieuses de la communauté des cisterciennes de Boulaur, dans le Gers, s'installent en ce jeudi 1er décembre à l'abbaye Notre-Dame des Neiges. Une date qui n'a pas été choisie au hasard. Dans ce haut lieu spirituel aux confins de l'Ardèche et de la Lozère, a vécu saint Charles de Foucauld, que l'on fête pour la première fois, six mois après sa canonisation.

L'abbaye Notre-Dame des Neiges, en Ardèche, est un haut lieu de spiritualité ©Monastère de Boulaur L'abbaye Notre-Dame des Neiges, en Ardèche, est un haut lieu de spiritualité ©Monastère de Boulaur

Saint Charles de Foucauld et l'abbaye Notre-Dame des Neiges

 

En ce 1er décembre 2022, on fête pour la première fois saint Charles de Foucauld, canonisé en mai dernier. Ce jour n’a donc pas été choisi au hasard par les religieuses de Boulaur pour s’installer à Notre-Dame des Neiges ; Charles de Foucauld y a vécu quelques mois, entre le 16 janvier et le 26 juin 1890. "Il nous semblait riche de sens en cette année de sa canonisation de marquer le renouveau de cette abbaye avec cette installation à cette date-là", explique Sœur Anne, la supérieure de l’abbaye, au micro d'Antoine Loistron (RCF Drôme).

 

Les moniales de Notre-Dame des Neiges ont reçu un bel accueil de la population locale

 

En ce jeudi 1er décembre, huit cisterciennes succèdent aux sept moines trappistes qui occupaient les lieux. Ils avaient annoncé leur départ en avril dernier, départ expliqué par la lourdeur des charges. Après 172 ans de présence masculine, Notre-Dame des Neiges accueille donc désormais des moniales. Des religieuses qui expriment "une grande gratitude" à l’égard de leurs prédécesseurs. "Ils nous font le magnifique cadeau de ce monastère dans lequel nous allons nous pouvoir nous installer très facilement puisqu’ils l’ont entretenu, ils l’ont embelli, se réjouit Sœur Anne, il nous est très facile d’arriver maintenant dans ces lieux !"

 

Venues du Gers, les huit religieuses s’installent dans un véritable écrin de verdure, à plus de 1000 mètres d’altitude, situé aux confins de l’Ardèche et de la Lozère. Elles ont reçu un bel accueil de la part de la population locale. Elle "nous accueille à bras ouverts avec une grande joie, une grande gentillesse, on est extrêmement touchées par cet accueil !" se réjouit la supérieure.

 

Notre-Dame des Neiges, une étape sur le chemin de Stevenson

 

À charge désormais pour nouvelle communauté de Notre-Dame des Neiges de faire vivre le monastère. "Continuer à en faire un lieu de prière, un lieu d’amour mutuel, un lieu de charité fraternelle entre nous, c’est vraiment ce qui constitue le cœur de notre vocation", rappelle Sœur Anne. Notre-Dame des Neiges peut désormais accueillir des retraitants mais aussi les randonneurs. Les marcheurs du chemin de Stevenson seront ainsi les bienvenus - Robert Louis Stevenson a d’ailleurs lui-même fait étape à l’abbaye le 26 septembre 1878, lorsqu’il suivait la fameuse route qui porte désormais son nom. 

 

Dans les mois qui viennent, les moniales lanceront une activité économique de production. Elles se donnent encore le temps de "discerner" leur projet, "même si, convient la supérieure, on voit qu’il y a plein de choses possibles…"

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don