Accueil
Faut-il dérembourser l'homéopathie ?
Partager

Faut-il dérembourser l'homéopathie ?

Un article rédigé par Pauline de Torsiac - RCF,  -  Modifié le 28 juin 2021
Le dossier de la rédaction Faut-il dérembourser l'homéopathie ?
La Haute autorité de santé s’est prononcée vendredi pour un déremboursement de l'homéopathie.
podcast image par défaut

C’est au gouvernement désormais de trancher. La Commission de transparence de la Haute autorité de santé était chargée d’évaluer l’efficacité de l’homéopathie. Après s’être penchée sur une série d’études elle a estimé ne pas être en mesure de démontrer l’efficacité de ces médicaments et préconise donc son déremboursement pas la Sécurité sociale. Dominique le Guludec présidente du Collège de la Haute Autorité de Santé, explique comment la commission a procédé pour parvenir à cette conclusion.

L’avis de la Haute Autorité de Santé est cependant vivement contesté. C’est d’abord la méthodologie utilisée par la Haute autorité de santé qui est mise en cause notamment par les fabricants. Les analyses scientifiques n’ont pas été menées correctement estiment le laboratoire Boiron. Valérie Lorentz-Poinsot, la directrice générale du groupe lyonnais appelle le gouvernement à "ne pas suivre" l'avis de la HAS et demande le maintien du remboursement des traitements d'homéopathie.

En cas de déremboursement, le groupe lyonnais anticipe une baisse de 50% des ventes sur ses produits remboursables la première année, puis de nouveau 50% la deuxième. Les labos assurent que cela menacerait 1.000 emplois chez Boiron en France et 300 chez Weleda et Lehning, les deux autres entreprises du médicament homéopathique.

Les partisans de l'homéopathie - laboratoires, médecins, association de patients demandent  désormais "un moratoire" et "un débat parlementaire". Certains élus se mobilisent aussi en faveur du remboursement de l’homéopathie. C’est le cas de Gérard Collomb, le maire de Lyon ville où se trouve le siège du laboratoire Boiron, mais aussi de Xavier Bertrand. L’ancien ministre de la Santé et président de la région des Hauts-de-France demande un débat public sur le sujet.

Mais comment sont prescrits ces médicaments et que contiennent plus précisément ces petites granules contenues dans des tubes de couleur ? L’homéopathie consiste à administrer au patient des substances en quantité infinitésimale, diluées à l’extrême dans de l’eau. Eric Gauthier est médecin homéopathe à Angoulême. Au micro de Denis Charbonnier, Il nous rappelle ce que contient ce médicament et la manière dont il le prescrit à ses patients.

Du côté de la Haute Autorité de santé, on tente de ménager la chèvre et le chou. Si elle n’est pas parvenue à démontrer l’efficacité de l’homéopathie et si elle prône un déremboursement de ces médicaments, il n’est pas question de porter un jugement sur les patients. Dominique le Guludec, présidente du Collège de la HAS.
  

L’an dernier, le remboursement de l’homéopathie a représenté 126,8 millions d’euros sur un total d’environ 20 milliards pour l’ensemble des médicaments remboursés, selon l’Assurance maladie. On attend désormais la décision de la ministre de la santé. Agnès Buzyn attendra sans doute quelques semaines avant de prendre une décision. Le temps, dit-elle, de laisser passer la canicule. Mais elle a déjà prévenu qu'elle suivrait l'avis des experts.
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don