Accueil
Face au désengagement, un nouveau management ?
Partager

Face au désengagement, un nouveau management ?

Un article rédigé par Yves Thibaut - 1RCF Belgique, le 21 novembre 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023
16/17 Le management à l'épreuve de la "grande démission"

Le travail est-il devenu la corvée de trop ? Les entreprises doivent de plus en plus faire face à des revendications de la part de leurs employés : télétravail, semaine de 4 jours... Comment le management humain s'adapte-t-il face au phénomène de "démissions massives"  ? Laurent Taskin, docteur en sciences économiques et de gestion, professeur en management humain à la Louvain School of Management (UCL). 

©Pixabay ©Pixabay

Ne commettez plus l’erreur : on ne parle plus de ressources humaines, mais bien de “management humain”, c’est plus tendance et mieux adapté !  Ce concept évoque d'ailleurs la remise en question d’un métier, celui de la gestion des personnes et de l'organisation du travail au sein de l'entreprise. Un modèle qui disparaît, une conception du travail qui s'en va ? 

 

Le marché du travail fait face depuis quelques années à un bouleversement : "la grande démission" ! Chez les travailleurs, “un rapport au travail qui change car celui-ci n’est plus aussi central !”, nous dit l’auteur de "L'entreprise comme communauté”. C'est en fait une accélération d’un mouvement qui s’est amorcé au moment du confinement mais qui était bien en latence. La recherche éperdue du sens mais aussi de la quête d’un équilibre entre la vie “privée” qui a pris plus d’importance qu’avant, et le travail.

 

Le phénomène de “grande démission” rencontré aux USA s'applique différemment en Europe en raison de l’indexation des salaires, car ce système temporise ce type de phénomène. Plutôt que de démissionner, on se désengage plus facilement, petit à petit. 

 

Face à cette réalité, les entreprises sont amenées à s'adapter et à redéfinir le rôle des managers. Fini le rôle du manager qui gère seul l’ensemble des tâches attribuées et le contrôle de la bonne exécution du travail. C'est ainsi que l'on voit une révolution dans la gestion du personnel : l’autogestion.  C’est la façon d’être des entreprises dites “libérées”. Une confiance accordée aux travailleurs pour qu’ils apprennent à s'autogérer.

 

Est-ce que malgré tout l’engagement des employés est au rendez-vous ? Laurent Taskin nous aide à décrypter ces réalités multiples de management. Et tenter de comprendre ce que cache le sentiment derrière le fait de considérer le travail comme une corvée. 
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don