Accueil
Fabriquer son masque en tissu, une fausse bonne idée?
Partager

Fabriquer son masque en tissu, une fausse bonne idée?

Un article rédigé par Florian Perray - RCF Anjou,  -  Modifié le 24 mars 2020
Des masques en tissus pour suppléer le manque de masques chirurgicaux et FFP2? Pour certains médecins, l'intention est louable mais le résultat discutable.
Libre de droit Libre de droit

Que faut-il penser des masques de protection en tissu ?

La France, on le sait, manque cruellement de masques depuis le début de l'épidémie de coronavirus et depuis quelques temps, des tutoriels apparaissent ici et là sur internet. Ils vous permettent de réaliser vous-même un masque en tissu.
Face à cette situation, une idée germe dans la tête de Simon Pilet, gérant de l'entreprise SP MédiConseil, basée à Segré et spécialisée dans l'achat de matériel médical. Il décide de lancer un appel aux bonnes volontés. La semaine dernière, il se met en quête de plusieurs couturières bénévoles pouvant réaliser des masques en tissus fabriqués à partir d'un patron publié en début du mois par le CHU de Grenoble.
 

LES RÉPONSES SONT IMMÉDIATES MAIS L'ENTHOUSIASME DE SIMON PILET EST VITE DOUCHÉ.

Le lendemain le Docteur Lacombe, médecin à Segré l'appelle et lui déconseille de continuer son projet. Selon le médecin, ce serait une double fausse bonne idée, les masques en tissu généreraient une humidité importante, provoqué par votre souffle. Résultat : les bactéries s'y développeraient très facilement.
Autre défaut, ce masque pourrait donner l'impression à son utilisateur d'être suffisamment protégé. Il pourrait alors être moins attentif aux règles élémentaires, aux "gestes barrières" imposés par le corps médical et le gouvernement.
Clap de fin donc pour ce projet solidaire.
 

SIMON PILET A LUI, DÉJÀ D'AUTRES PROJETS EN TÊTE.

Il vient de prendre en charge la collecte et la redistribution de dons de matériels médicaux fourni par des entreprises du département. Près de 12 000 masques ont été récupérés ce week-end à Segré et redistribués dès lundi. Des foyers logement de Château-Gontier, Craon ou Combrée ont pu en profiter, de même que des maisons de retraite de Noyant-la-Gravoyère, Marans ou Chemazé, des centres d'aides à domicile et des centres Coville 49. Simon Pilet appelle toutes les entreprises comme les particuliers voulant participer à cet élan de générosité à le contacter.
Outre sa société SP Médiconseil pour les secteurs de Segré et Mayenne, d'autres font partie de la coordination de cette collecte : Angers Loire médical pour Angers Sud, Anjou mobilité pour Angers Nord, Confort et santé Mauges pour le secteur de Cholet et enfin Confort et Santé Beaufort-en-Vallée pour le secteur de Saumur.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don