Accueil
Fabrice Le Saché (Medef) : "On est loin du tsunami social qui était prévu"
Partager

Fabrice Le Saché (Medef) : "On est loin du tsunami social qui était prévu"

Un article rédigé par Patrick Lonchampt - RCF,  -  Modifié le 28 juin 2021
L'invité de la rédaction Invité de la matinale Fabrice Le Saché vice président du Medef
Après la crise liée au coronavirus, les chefs d’entreprise ont désormais le regard tourné vers une promesse du gouvernement : le plan de relance au cœur des préoccupations.
podcast image par défaut

Comme à chaque fois, l’Université d’été du Medef se déroule à l’Hippodrome Paris Longchamp. Mais exceptionnellement, cette année, avec la crise liée au coronavirus, l’événement a été rebaptisé "Renaissance des entreprises de France" (Ref). Pendant deux jours, les enjeux économiques, sociaux et sociétaux post-covid doivent donc être abordés. Selon Fabrice Le Saché, vice-président du Medef, "même si on ne nie pas qu’il y a des difficultés très fortes, les entreprises demeurent dans un état d’esprit optimiste".

 

"Actuellement, le niveau d’activité est quasiment celui d’avant-crise"

Selon Fabrice Le Saché, "actuellement, on a retrouvé un niveau d’activité qui est quasiment celui d’avant-crise, soit 90% de l’activité". Le vice-président du Medef note, tout de même, que "50.000 emplois ont été détruits, mais on est loin du tsunami social qui était prévu".

Pendant le confinement, l’État a également mis en place les prêts garantis par l’État (PGE) qui, selon Fabrice Le Saché, "représentent environ 146 milliards d’euros". Or, "seulement un tiers des entreprises ont utilisé les montants des PGE sollicités", soutient le vice-président du Medef. Beaucoup d’entreprises craignaient cette crise économique, mais Fabrice Le Saché remarque tout de même que "la situation s’est révélée moins dramatique que prévue".

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don