Accueil
Exploration, des bibliothèques ou des terres !
Partager

Exploration, des bibliothèques ou des terres !

RCF,  -  Modifié le 15 novembre 2018
Chaque jour Jean Pruvost décrypte un mot, aujourd'hui en l'honneur du Grand Invité du jour Jean-Louis Etienne, il analyse "exploration".
podcast image par défaut

Explorer, dans le fond, c’est ce que nous faisons et devons faire une vie entière, tant elle est immense cette vie où il y a tant à découvrir. Pourtant ce mot, exploration, n’est attesté qu’en 1455, puis il s’est endormi pour reprendre force à la fin du XVIIIe. Il en va de même pour explorer, apparu même un peu plus tard, au XVIe siècle. Eh bien partons explorer ces mots…

Cette famille de mots vient du latin classique explorae, observer, examiner. En fait, précédé donc du préfixe pre, le verbe latin plorare viendrait d’un radical sanscrit, plu, radical donc indo-européen signifiant « couler ». Et ce radical a pris le sens de « aller », puis en y ajoutant le préfixe ex, en dehors, est venu le sens plus précis encore d’aller au loin. Et c’est bien d’emblée le sens que prend le verbe explorer que Littré définit ainsi dans son premier sens : « parcourir en examinant, en cherchant à découvrir » ; « parcourir du regard ».

D’où une superbe citation de Lamartine, tirée des harmonies poétiques et religieuses publiées en 1830, un recueil de poèmes magnifiques. « et quand sur cette mer, las de chercher sa route, du firmament splendide il explore la route, des astres inconnus s’y lèvent à ses yeux. » parle ensuite, l’homme de bibliothèque que fut Littré avec ce second sens, « explorer une bibliothèque, les vieux documents », à dire vrai c’est bien un peu ce que je ressens chaque matin, en explorant cet immense continent des mots, répartis dans les dix mille dictionnaires qui m’entourent, et me soufflent tout bas leurs définitions pour tous mes amis de RCF… enfin, Littré, médecin de formation, avant d’ausculter les mots, nous offre un troisième sens : « examiner attentivement les symptômes d’une maladie, sonder une plaie, une fistule », ce dernier mot un peu effrayant désignant un canal pathologique.

D’évidence, Littré aime cette famille de mots qu’il décrit dans le détail en donnant même explorable, exploratif et exploré. é. « ce pays est facilement explorable », c’est « un voyage exploratif », « la nouvelle hollande, encore peu explorée par les voyageurs », écrit-il. Il donne même un sens « peu usité » pour le mot explorateur : « personnage qu’on envoie dans une cour étrangère pour en sonder les intentions, les desseins secrets. » diable, James bond !

Vous me l’avez dit tout à l’heure, jean, il y a une définition des mots croisés qui vous a fait rire…

Oui, j’ose à peine la donner : « explorateur : régal des cannibales ». 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don