Accueil
EVANGILE DU 6 JANVIER NAOMI BUICK
Partager

EVANGILE DU 6 JANVIER NAOMI BUICK

RCF Rennes,  -  Modifié le 4 janvier 2021
Temps spirituel (Rennes) EVANGILE DU 6 JANVIER NAOMI BUICK
Marc chapitre 6, versets 45-52
podcast image par défaut

Ayant nourri la foule de 5000 personnes avec 5 pains et 2 poissons, la première
chose que Jésus veut faire c’est de prier – de passer du temps avec son Père
céleste. C’était pour cela qu’il avait traversé le lac avec ses disciples, pour

passer du temps à l’écart des foules ayant appris la mort de son cousin Jean-
Baptiste. Mais les foules l’ont suivi, et ce n’est qu’une fois qu’il s’est occupé de

leurs besoins qu’il revient à son intention d’origine de passer ce temps seul dans
la prière. Pour être sûr d’avoir ce temps seul avec son Père, il oblige ses
disciples de partir en bateau sans lui.
Toutefois, la traversée ne se passe pas comme les disciples l’ont prévue. Ils sont
déjà assez loin de la terre quand le vent se lève et le bateau commence à être
balloté par les vagues. Ils peinent à ramer, sans avancer parce que le vent est
contraire. Ils font tous leurs efforts pour rester au même endroit. Nous pouvons
tous passer par des moments dans notre vie où nous avons l’impression de faire
tous nos efforts sans avancer.
Pendant que les disciples peinent, l’évangile nous dit que de là où il était en
train de prier sur la montagne, Jésus a vue sur le lac et il voit ce qui se passe.
Quand nous peinons nous pouvons prendre confiance que Jésus voit et qu’il
viendra nous aider comme il est venu aider les disciples. Ce n’est pas la
première fois que les disciples sont pris dans une tempête. Mais la première
fois, Jésus était dans le bateau avec eux. Cette fois, ils sont seuls. Mais Jésus
n’est pas loin, il les voit et il vient vers eux.
Quand les disciples voient Jésus arriver marchant sur l’eau, ils ont peur – ils
pensent que c’est un fantôme. Jésus vient vers eux et il veut les rassurer. « Ayez
confiance », « n’ayez pas peur », « c’est moi ». Ce qui peut rassurer les
disciples, ce qui peut faire taire leurs peurs ce sont ces deux mots « c’est moi »
littéralement en grec « je suis », les mêmes mots avec lesquels Dieu s’est révélé
à Moïse. Quand Jésus monte dans la barque avec eux, le vent tombe et tout
devient calme – c’est la présence même de Dieu avec eux.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

Temps Spirituel
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Temps spirituel (Rennes)

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don